OM : Rongier et Villas-Boas soutiennent Alvaro contre Neymar

OM : Rongier et Villas-Boas volent au secours d’Alvaro Gonzalez contre Neymar

Valentin Rongier et André Villas-Boas étaient présents ce mardi en conférence de presse. Le milieu de terrain et l’entraîneur de l’ OM n’ont pas échappé à des questions sur l’affaire Alvaro-Neymar. Le joueur et son coach ont volé au secours du défenseur central de l’Olympique de Marseille.

Valentin Rongier dévoile la face hideuse de Neymar

L’affaire Alvaro-Neymar bat son plein. Le second a accusé le premier de lui avoir tenu des propos racistes lors du Classique PSG-OM (0-1), dimanche dernier en conclusion de la 3e journée de Ligue 1. Si le Paris Saint-Germain et plusieurs personnalités brésiliennes (Dani Alves…) ont déjà pris fait et cause pour leur compatriote Neymar, l’ OM se mobilise derrière son joueur Alvaro Gonzalez. Ce mardi, face à la presse, Valentin Rongier assure n’avoir « absolument rien entendu » qui ressemblerait à des insultes racistes du défenseur central marseillais contre l’attaquant parisien. De plus, le milieu de terrain phocéen se dit chagriné quand « Neymar vient déclarer tout ça sur le terrain, mais il ne dit pas que tout au long du match, il insulte dès qu'il y a un duel ». Poursuivant son plaidoyer pour son coéquipier, Valentin Rongier insiste qu’il n’a « rien entendu de la part d'Alvaro » qu’il « commence à très bien connaître », qui « est toujours souriant, respectueux, même s'il aime chambrer » et qui « a peut-être réussi à faire disjoncter Neymar ». Aussi, l’ancien Nantais ne veut pas « faire de clichés », mais rappelle, comme Alvaro Gonzalez l’avait fait sur les réseaux sociaux, que les joueurs de l’ OM sont « tous les jours avec des amis d'origines diverses ». Enfin, Valentin Rongier a dénoncé un traitement partial de l’actualité. Selon lui, les journalistes parlent beaucoup des accusations de Neymar contre Alvaro Gonzalez, mais pas du supposé crachat d’Angel Di Maria sur le défenseur olympien, alors que le coronavirus règne.

L’entraîneur de l’ OM doute des accusations du Brésilien

Évoquant l’affaire à son tour, André Villas-Boas a également pris le parti d’Alvaro Gonzalez. Selon le technicien portugais, l’ OM « est aux côtés du joueur (Alvaro), à la recherche de la vérité », « est sûr qu'Alvaro n'est pas raciste » et « représente la multiculturalité ». Le coach olympien a ensuite assuré que tout le monde « va… aider à chercher la vérité ». Mais il n’a pas manqué de rappeler que « Neymar a déjà subi de fausses accusations envers lui, il a bien souffert aussi. Il sait précisément l'impact des paroles quand les accusations sont fausses ». Une allusion à l'affaire Najila Trindade, qui avait faussement accusé l’ancien Barcelonais de viol en 2019… Enfin, revenant sur le supposé crachat d’Angel Di Maria, André Villas-Boas a déclaré : « Le PSG cherche à prouver certaines choses, mais pas d'autres. (…) La Ligue va avoir de la pression pour étudier tout cela. On verra s'il y a des influences ». Les images captées par Téléfoot ne permettent pas d’incriminer Alvaro Gonzalez ou Angel Di Maria, alors que la commission de disciple de la LFP se prononcera demain mercredi…





Par JOËL
Publié le 15 septembre 2020 à 18:25 | mis à jour le 15 septembre 2020 à 18:25

Facebook
Twitter
email
Whatsapp