PSG : Neymar - Gonzalez, le gouvernement du Brésil s’en mêle

Neymar, la star brésilienne du PSG

Les accusations de Neymar à l’encontre d'Alvaro Gonzalez ont suscité les réactions des autorités et personnalités du Brésil. Le gouvernement du pays natal du N°10 du PSG a réagi aux présumés propos racistes du défenseur espagnol de l’OM.

Neymar soutenu par le gouvernement du Brésil

Neymar Jr et Alvaro Gonzalez seront situés ce mercredi sur la décision de la Ligue de Football Professionnel concernant les injures racistes qu'aurait dit Alvaro à Neymar. En attendant le verdict de la Commission de Discipline de la LFP, tout le Brésil se mêle à la polémique. Après les soutiens du président Jair Bolsonaro, de Dani Alves et de Felipe Melo, c’est au tour du gouvernement brésilien de se montrer « solidaire » de la star du PSG. « Face à un énième cas de racisme dans le sport, le Ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l'homme est solidaire avec le joueur Neymar Jr. Le racisme est un crime », a condamné ledit département ministériel. La secrétaire nationale à la promotion de l'égalité des races au Brésil a aussi « condamné de façon véhémente tout type de violence ». Elle a également protesté vigoureusement contre « les cas de discrimination basée sur la couleur de peau ». Tout le Brésil a ainsi décidé de se ranger derrière Neymar et de le défendre contre les attaques et propos à caractère raciste.

Tout est parti du classico PSG - OM

Pour rappel, le Brésilien de 28 ans a été mêlé à la grosse bagarre entre Parisiens et Marseillais lors du classico PSG - OM (0-1), dimanche dernier. Exclu en toute fin de rencontre à la suite de ses coéquipiers Layvin Kurzawa et Leandro Paredes, mais aussi des Phocéens Jordan Amavi et Dario Benedetto, Neymar a déclaré avoir été victime d'insultes racistes de la part d'Alvaro Gonzalez pendant le match. Accusation niée par ce dernier, qui reproche à son tour à l'ex-joueur du Barça des propos homophobes.





Par ALEXIS
Publié le 16 septembre 2020 à 17:02 | mis à jour le 16 septembre 2020 à 17:02

Facebook
Twitter
email
Whatsapp