PSG Mercato : Candela pointe le point faible de Florenzi

Alessandro Florenzi séduit Vincent Candela

Longtemps à la recherche d’un remplaçant à Thomas Meunier, le PSG s’est offert Alessandro Florenzi cet été. Un recrutement que juge Vincent Candela, ancien de l’AS Rome, le club auquel appartient encore le latéral italien.

Alessandro Florenzi vu par Vincent Candela

Les choses sont allées vite pour Alessandro Florenzi avec le PSG. Juste 48 heures après sa signature à Paris, le latéral était déjà d’attaque dimanche lors du Classique perdu contre l’OM (0-1). Pour autant, le joueur (prêté avec option d’achat) par l’AS Rome a tenu son couloir pendant 84 minutes. L’arrière droit a été l’une des rares satisfactions côté parisien dans ce match tendu (5 cartons rouges et 14 jaunes). Ancien joueur de la Roma (1997-2005), Vincent Candela s’est exprimé sur le successeur de Thomas Meunier. Le champion du monde 1998 estime que l’Italien est une bonne pioche pour le PSG. Il loue la polyvalence du joueur de 29 ans. « Je pense que Paris a fait une belle affaire. C’est un bon arrière droit. Il y en a beaucoup qui disent que c’est un milieu de terrain. Il a joué des fois devant, oui, il a le sens du but », a-t-il confié au Parisien.

Un bémol avec la « belle affaire » du PSG ?

Pour Vincent Candela, Alessandro Florenzi a les qualités techniques pour s’imposer au Paris Saint-Germain. Selon lui, l’expérience du Romain sera également un plus pour le groupe de Thomas Tuchel. Seulement, l’ancien international tricolore (40 sélections) note quelques limites du latéral transalpin. « Après, le problème qu’il peut avoir en France, c’est sur l’aspect physique, par rapport aux attaquants très costauds de Ligue 1. C’est sûr qu’il est assez petit [1m73, ndlr], et pas forcément très rapide », indique l’ancien défenseur. Malgré ces points faibles, Vincent Candela voit Florenzi « faire la différence » étant donné que « le PSG domine et attaque dix-neuf équipes sur vingt ».





Par Ange A.
Publié le 20 septembre 2020 à 08:24 | mis à jour le 20 septembre 2020 à 09:58

Facebook
Twitter
email
Whatsapp