Ex-OM : Après son témoignage sur le racisme, Rami se reprend

Adil Rami n’a pas été traité de « sale arabe » par un joueur de l’OM, mais de l’OGC Nice Publié le 23 septembre 2020 à 13:55

Dans un contexte de tension entre le PSG et l’OM sur fond de racisme entre Neymar et Alvaro Gonzalez, Adil Rami a décidé de dévoiler des insultes racistes lancées contre lui dans ses débuts au LOSC. Mais l’ancien défenseur central de Lille OSC avoue s’être totalement trompé d’agresseur.

Adil Rami pointe un ancien joueur de l’OM

L’affaire Neymar-Alvaro délie les langues. Le premier accuse le second de l’avoir traité de « singe » lors du Classique PSG-OM (0-1, 3e journée de Ligue 1). Alors que la commission de discipline de la LFP a placé l’affaire en instruction dans l’attente de preuves, Adil Rami a décidé de parler de racisme. Le champion du monde a notamment raconté un fait où il avait été victime d’insultes racistes lors d’un match. Mardi, sur Instagram, le défenseur central de Boavista (Portugal) s’est souvenu qu’à ses « débuts avec le LOSC », alors qu’il était « tout jeune encore, un joueur de l’OM » lui avait lancé une insulte raciste comme « sale arabe » en insistant deux ou trois fois. Mais le mis en cause n’a pas été inquiété car Adil Rami était jeune et insouciant à cette époque. « Mon inconscience à cette époque lui a peut-être sauvé sa carrière… », déplore l’ancien du FC Séville.

L’ancien Lillois s’est trompé d’agresseur

Ce témoignage d’Adil Rami n’a pas manqué de susciter un autre tollé à la suite de l’affaire Neymar-Alvaro. Sauf que ce mercredi matin, l’ex-taulier de l’Olympique de Marseille déclare s’être trompé sur l’identité de son agresseur. Sur Twitter, l’ancien Milanais explique que les faits s’étaient produits à Nice, et non à Marseille. « C’était à Nice pardon… Nice VS Lille », a-t-il posté. Adil Rami a ensuite indiqué qu’il ne s’attaquait pas « au club mais à un ou des méchants qui méritent d’être dénoncés ». Les faits remontent à bien des années. Pourquoi l’ex-joueur du FC Valence a-t-il accepté d’en parler maintenant ? « J’aime bien rajouter de la sauce samouraï dans mes plats », a répondu l’ancien défenseur central de Fenerbahçe.





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp