ASSE : Vente du club, Caïazzo évite le syndrome Bordeaux

Bernard Caïazzo (à gauche), président de l'ASSE

Bernard Caïazzo, co-propriétaire de l’ASSE, a réagi à la situation difficile des Girondins de Bordeaux passés sous pavillon américain en 2018.

Caïazzo ne cédera pas l'ASSE à des investisseurs déconnectés

L’ASSE avait été mise en vente en mai 2018 par Bernard Caïazzo et son associé Roland Romeyer. Les deux propriétaires s’étaient finalement rétractés après quelques jours de négociations exclusives avec le groupe américain Peak6 dont le projet de reprise en main de l’AS Saint-Étienne était porté par Jérôme de Bontin. Il avait reproché aux investisseurs américains de ne pas avoir apporté suffisamment de garanties financières pour justifier la cession. Interrogé sur la situation des Girondins de Bordeaux racheté par GACP (General American Capital Partners ) et King Street en 2018, le co-président du club ligérien estime que les investisseurs américains qui ont acquis le club aquitain sont déconnectés de la réalité, car ils ne connaissent pas l’environnement bordelais. « Si tu ne connais pas au minimum le contexte local, tu casses tout ! » a-t-il confié à L’Équipe. À la place de l’ancien propriétaire du club au scapulaire (le groupe M6), Bernard Caïazzo n’aurait pas vendu l’équipe à GACP et King Street. « Je ne me risquerais jamais à attirer un investisseur aussi déconnecté du tissu local, car à l’ASSE on a un club patrimonial. Ce qui se passe aux Girondins de Bordeaux ne peut pas nous arriver. Ou alors on met le feu à la ville ! » a expliqué le président du Conseil de surveillance de l’AS Saint-Étienne.

Les Ultramarines veulent la tête de Longuépée

Notons que le groupe de supporters ultras de Bordeaux est à couteaux tirés avec la direction de leur club. Les Ultramarines reprochent à Frédéric Longuépée (président délégué général du FCGB) un manque de respect ou de considération pour les supporters. Il est « distant et froid » et sa communication est mise en cause par certains supporters. Depuis la saison dernière, le public des Marine et Blanc réclame la tête du PDG. Pour rappel, GACP s'est retiré au profit de King Street désormais actionnaire majoritaire des Girondins.





Par ALEXIS
Publié le 23 septembre 2020 à 15:19 | mis à jour le 23 septembre 2020 à 15:19

Facebook
Twitter
email
Whatsapp