OM : Une révolution André Villas-Boas en marche à Marseille

OM : André Villas-Boas a changé l' Olympique de Marseille Publié le 24 septembre 2020 à 20:35

Très souvent dominé par ses adversaires, l' OM a tout de même décroché la deuxième place de Ligue 1 la saison dernière. Il réalise actuellement un début de saison très correct. André Villas-Boas et ses joueurs surfent sur une réussite surprenante.

Ce qui change à l' OM sous André Villas-Boas

André Villas-Boas a-t-il été touché par la grâce divine ? Certains chiffres pourraient donner du crédit à cette hypothèse. Depuis son arrivée sur le banc de l'Olympique de Marseille, le technicien portugais a connu d'excellents résultats, et semble être parvenu à maximiser les performances d'un effectif restreint. Pour sa première saison sur la Canebière, en 2019-2020, AVB a emmené l'OM sur la seconde marche du podium, derrière l'intouchable Paris Saint-Germain. Résultat : une qualification en Ligue des champions pour la première fois depuis 2013.

Pourtant, sur le terrain, l'OM n'a jamais semblé souverain. Souvent dominés et plutôt mornes offensivement, les Phocéens ont décroché plusieurs succès inattendus. Sur le terrain de Lille, par exemple, lors de la 25e journée : complètement médusés et menés au score (1-0) les Olympiens ont subitement réagi en l'espace de trois minutes, grâce à un csc de Reinildo (66e) et un but de Dario Benedetto (69e). Marseille a marqué sur ses deux seules réelles occasions du match, pour obtenir une victoire 2-1 complètement improbable.

Les expected goals, témoins d'une réussite hors du commun

La réussite de l'OM peut s'examiner au prisme des expected goals. De quoi s'agit-il ? La BBC en donne une définition assez claire : « Les expected goals sont une donnée qui donne une valeur à chaque tir au but, et qui répond principalement à la question de savoir si un joueur aurait dû marquer en fonction de l’occasion qu’il a eu. En résumé, c’est une façon de donner une valeur qualitative à chaque frappe, basée sur ce que l’on sait à propos de cette frappe. » En gros, les expected goals (ou xG) vont nous permettre de savoir combien de buts une équipe aurait théoriquement dû marquer lors d'un match, au vu de ses occasions.

D'après ces statistiques, l'OM aurait dû marquer seulement 15,48 buts la saison dernière. Les Phocéens en ont en réalité inscrit 41, soit près de trois fois plus. En 2019-2020, Marseille a eu 12 fois un xG inférieur à celui de son adversaire, mais n'a pourtant subi que quatre défaites durant l'ensemble de la saison. Contre Monaco (4-3), Toulouse (2-0) ou encore Nîmes (3-2), les Olympiens se sont à chaque fois imposés malgré un nombre d'expected goals inférieur à celui de l'équipe qu'ils ont battu. Une réussite impressionnante qui les a mené tout droit vers la deuxième place.

Le début de saison actuel semble prendre une tournure similaire. Malgré des prestations laborieuses et pas toujours inspirées, les coéquipiers de Florian Thauvin ont décroché la bagatelle de sept points en quatre matchs, s'imposant même contre le PSG (1-0) au Parc des Princes, pour la première fois depuis 2011. Mais l'OM, qui va devoir jouer sur plusieurs tableaux à l'approche de la Ligue des champions, n'aura peut-être pas toujours autant de chance ...





Par Gary SLM

Facebook
Twitter
email
Whatsapp