FC Metz : Vincent Hognon et les Grenats décidés à battre l'OM

Le FC Metz se déplacera à Marseille pour faire un résultat Publié le 26 septembre 2020 à 04:00

Le FC Metz défiera l’OM sur la pelouse de l’Orange Vélodrome demain samedi (21h) à l’occasion de la 5e journée de Ligue 1. Vincent Hognon et ses joueurs savent que la mission s’annonce compliquée, mais ils sont décidés à faire un résultat.

OM-FC Metz à huis clos ? Un avantage pour les Messins ?

Le FC Metz aura fort à faire sur la pelouse de l’Orange Vélodrome. Sauf dérogation de dernière minute, le match se jouera à huis clos. Connaissant le public chaud bouillant de l’enceinte marseillaise, on peut considérer ce huis clos comme une aubaine pour les visiteurs messins. Un avis que ne partage pourtant pas Vincent Hognon. « Le danger, quand c’est à huis clos, ou avec très peu de monde, c’est de s’endormir. C’est toujours la crainte d'un staff de voir son équipe endormie par l'environnement », s’est inquiété l’entraîneur des Grenats dans propos rapportés par directfm.fr. Mais que l’Orange Vélodrome soit à huis clos ou ouvert au public, le stratège mosellan n’a qu’une idée en tête : battre l’OM. « Quoiqu’il en soit, il y a un match et trois points en jeu. Nous, on veut être performant quel que soit le contexte », a-t-il prévenu.

Quel début de saison pour le FC Metz ?

Le FC Metz n’a pas un calendrier facile en ce début de saison. Après avoir successivement affronté l’AS Monaco, le PSG et le LOSC, trois gros de Ligue 1, les Grenats ont pu enregistrer leur première victoire de la saison face au Stade de Reims, dimanche dernier. Pour les Mosellans confrontés aux Marseillais demain samedi, l’objectif est donc d’enchaîner une seconde victoire. Mais la mission s’annonce déjà très compliquée. Vincent Hognon n’aura pas son monde au grand complet. Kevin N'Doram, Boubacar Traoré et Vagner Dias sont blessés et le milieu de terrain Vincent Pajot est suspendu. De plus, les prouesses de Steve Mandanda ne laissent pas indifférent dans le vestiaire messin, même si Alex Oukidja a la confiance de ses coéquipiers. « Mandanda est un grand gardien de niveau international que l'on connaît depuis très longtemps. Mais Alex (Oukidja) est aussi un très grand gardien, et je pense que ce ne sera pas facile de marquer des deux côtés », a expliqué le milieu de terrain Farid Boulaya. Vincent Hognon a une arme secrète pour venir à bout du dernier rempart olympien. « Les coups de pied arrêtés débloquent énormément de matchs, et notamment sur des matchs difficiles », a confié le coach du FC Metz, avant de se rappeler : « On l’a vu l’année dernière contre Strasbourg et Nimes. »





Par JOËL