PSG - OM : Racisme, Hiroki Sakai prend la défense de Neymar

Neymar Jr blanchi par Hiroki Sakai Publié par Ange A. le 02 octobre 2020 à 05:55

Victime supposée d’insulte raciste de la part de Neymar Jr, Hiroki Sakai a brisé le silence. Dans un post sur les réseaux sociaux jeudi soir, le latéral japonais a pris parti pour le Brésilien. Il réfute toutes les allégations à l’encontre de l’attaquant du PSG.

PSG – OM : Hiroki Sakai dédouane Neymar Jr

Après Alvaro Gonzalez, Hiroki Sakai s’est prononcé sur le récent verdict de la LFP suite aux échauffourées lors de PSG – OM. Comme le défenseur espagnol, le latéral japonais était présenté comme une victime de Neymar Jr. L’attaquant parisien était accusé d’avoir tenu des propos racistes vis-à-vis de l’arrière droit marseillais. Mais faute de preuve, le Brésilien a échappé à une sanction de la LFP, tout comme Gonzalez. Ce dernier était accusé d’avoir adressé des propos de même nature à l’encontre du crack auriverde. Dans un post sur Instagram, Hiroki Sakai s’est réjoui du verdict de la Ligue. Le joueur de l'Olympique de Marseille assure ne pas avoir été insulté par l’attaquant de Paris. « Personne ne m’a rien dit de discriminatoire », indique-t-il dans son post.

Une sortie surprise du Japonais ?

Pour Hiroki Sakai, son altercation avec Neymar n’était rien d’autre qu’une « petite dispute dans un match qui a soudain pris une tournure émotionnelle ». Le latéral marseillais veut désormais oublier cet épisode. Il se concentre sur les prochaines échéances et le prochain Classique entre le PSG et l’OM au Vélodrome. « Maintenant, tout est fini et la seule chose importante est que Marseille ait gagné. La prochaine fois, je ferai tout mon possible pour vous offrir un passionnant OM-PSG », a indiqué le joueur. Il faut dire que cette sortie du Marseillais a tout de même de quoi surprendre. Surtout qu’elle n’intervient qu’après le verdict de la LFP. Outre ce timing, des médias espagnols assuraient posséder des images accablant le Brésilien qui aurait lancé un « Chinois de m*rde » au latéral de l’OM. Mais rien de tel n’a été prouvé à la LFP et le joueur semble donner raison à la Ligue.

Afficher les commentaires