OL Mercato : Reine-Adélaide, Maurice calme le jeu avec Aulas

OL : Florian Maurice joue la carte de l’apaisement avec Aulas au sujet de Jeff Reine-Adélaide Publié le 09 octobre 2020 à 08:50

Après avoir manifesté un certain agacement pour le départ de Jeff Reine-Adélaïde de l’ OL à l’OGC Nice, Florian Maurice s’est fait reprendre par Aulas. Mais le directeur sportif du Stade rennais FC préfère éviter toute polémique avec le président de l’Olympique Lyonnais.

OL : le Stade rennais FC fautif dans le dossier Jeff Reine-Adélaïde ?

Mécontent de son temps de jeu, Jeff Reine-Adélaïde avait clairement demandé à partir de l’ OL. Une nouvelle reçue 5/5 par le Stade rennais FC qui avait alors entamé des démarches pour attirer le milieu de terrain. Mais alors que les recruteurs rennais croyaient tenir le dossier par le bon bout, l’Olympique Lyonnais a décidé de prêter son joueur à l’OGC Nice avec une option d’achat de 25 millions d’euros. De quoi agacer Florian Maurice qui n’a pas hésité à évoquer le sujet en conférence de presse. Une sortie du directeur sportif rennais que Jean-Michel Aulas n’a pas laissé passer. Répondant au dirigeant breton, le président lyonnais a d’abord expliqué que l’ OL avait « défini un prix qui était le même pour le Hertha Berlin, Rennes et pour l’option d’achat de Nice ». Il a ajouté que « Rennes a accepté pour d’autres joueurs, et pas pour Jeff ». Enfin, Jean-Michel Aulas a estimé que « c’est Rennes qui a décidé de ne pas le recruter et pas » le club rhodanien qui a « refusé de le vendre ».

Florian Maurice évite la polémique avec Aulas

Sur les ondes de RMC Sport, Florian Maurice a réagi à la sortie de Jean-Michel Aulas. Le responsable rennais a préféré calmer le jeu avec le président de l’ OL en expliquant qu’il n’avait « aucune colère » et que son propos tenu « en conférence de presse il y a trois ou quatre jours au sujet de JRA a été repris, déformé ». « Je n'ai aucune colère vis-à-vis de Lyon », a insisté l’ancien responsable de la cellule de recrutement des Gones. Selon Florian Maurice, « les discussions ont été très loin avec Jeff Reine-Adélaïde », mais « il part à Nice et on doit l'accepter ». C’est donc la paix entre Florian Maurice et Jean-Michel Aulas.





Par JOËL