Stade rennais : Camavinga, un géant italien contrarie le Real

Eduardo Camavinga plaît à la Juventus de Turin Publié le 09 octobre 2020 à 23:31

Alors qu’il semblait promis au Real Madrid, Eduardo Camavinga pourrait plutôt poser ses valises dans le Piémont dans un an. La presse italienne révèle un intérêt de la Juventus de Turin pour le crack du Stade rennais.

La Juventus s’immisce dans le dossier Camavinga

Lancé par Julien Stéphan la saison dernière, Eduardo Camavinga connaît aujourd’hui une ascension éclaire. Le milieu qui va fêter ses 18 ans le 10 novembre compte 2 sélections chez les Bleus avec qui il a déjà inscrit un but. Il compte également une réalisation et une passe décisive avec le Stade rennais, actuel leader de Ligue 1. Tout semble donc parti pour que cette saison soit celle de la confirmation pour la pépite du SRFC. Mais cette saison pourrait également être sa dernière à Rennes. Vieux prétendant du milieu du Stade rennais, le Real Madrid a fait de lui sa priorité pour le prochain mercato estival. Le club de Zinedine Zidane devra néanmoins se méfier de la Juventus de Turin. Tuttosport révèle ce vendredi que le nonuple champion d’Italie compte aussi s’attaquer à ce dossier l’été prochain.

Un avenir déjà scellé pour la pépite du SRFC ?

Selon cette source, les Bianconeri entendent s’appuyer sur la récente relation nouée grâce à Daniele Rugani pour battre le Real. Le défenseur italien est actuellement prêté au Stade rennais par la Vieille Dame. Toutefois, il en faudra plus pour convaincre le SRFC. Le club breton espère récupérer un montant conséquent (100 M€ ?) pour lâcher Eduardo Camavinga. Sous contrat jusqu’en 2022, il est déjà acquis du côté de Rennes que le milieu n’ira pas au bout de son bail. Julien Stéphan l’a encore confirmé sur les ondes de RMC Sport. « On préfère pour son bien qu’il aille dans un club là où son épanouissement sera le meilleur. Il ira là où ça sera le mieux pour lui […] Ce qui est sûr, c’est que ce club récupérera un joueur et un homme de grande qualité », prédit le coach breton.





Par Ange A.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp