OL : Le nouveau discours de Vincent Labrune pour Aulas

OL : Vincent Labrune très élogieux envers Jean-Michel Aulas Publié le 10 octobre 2020 à 10:40

Ancien président de l’OM, Vincent Labrune a été élu président de la LFP en septembre. Dans ses nouvelles fonctions, l’ex-dirigeant marseillais préfère calmer le jeu avec son vieil ennemi Jean-Michel Aulas, président de l’ OL.

Labrune et Aulas, deux vieux adversaires

Alors qu’il était à la tête de l’OM, Vincent Labrune avait des rapports souvent tendus avec Jean-Michel Aulas, sur fond de rivalité OM-OL. Les deux hommes s’étaient régulièrement accrochés pour défendre les intérêts de leurs clubs respectifs. Plus jeune, Vincent Labrune n’avait aucune intention de se laisser impressionner par la grande expérience de Jean-Michel Aulas, très pugnace. Chacun voulait donc en imposer à l’autre. Vincent Labrune a fini par quitter la tête de l’Olympique de Marseille suite à la vente du club à Frank McCourt (octobre 2016). Quant à Jean-Michel Aulas, il est toujours le président de l’ OL.

Vincent Labrune laudateur envers le président de l’ OL

Dans sa nouvelle fonction de président de la Ligue de Football Professionnel, Vincent Labrune semble avoir des relations apaisées avec Jean-Michel Aulas. Selon les informations de L’Équipe, c’est bien le nouveau patron de la LFP qui a convaincu le dirigeant de l'Olympique Lyonnais de retirer sa candidature face à Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims) pour le poste de président du collège de Ligue 1 à la Ligue. De plus, l’ex-dirigeant phocéen souhaite que la vieille rivalité avec Jean-Michel Aulas ne soit pas sortie de son contexte. « Dans le football, il faut séparer deux choses : le « circus » quotidien de la L1, avec son folklore, les déclarations que l'on a pu faire, lui et moi, dans nos fonctions de président de l'OL et de l'OM, et le reste », a-t-il expliqué dans les colonnes du quotidien régional. « Déjà, à l'époque, il y avait aussi un respect mutuel. On était tous les deux membres du conseil d'administration de la LFP. On ne part donc pas de zéro », a également rappelé le nouveau président de la LFP, qui ne veut plus être considéré comme un adversaire du dirigeant de l’ OL. Enfin, l’ex-Phocéen s’est fendu d’un discours laudateur pour Jean-Michel Aulas en déclarant : « J'ai beaucoup de respect pour lui. Il a été le plus grand président du football français de ces vingt dernières années. »





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp