Stade Rennais : Camavinga, l'inquiétante annonce de son agent

Stade Rennais FC : lutte ouverte pour la signature de Camavinga l’été prochain Publié le 10 octobre 2020 à 17:15

Brillant avec le Stade Rennais FC depuis la saison dernière, Eduardo Camavinga est régulièrement annoncé dans le viseur du Real Madrid. Mais les jeux sont encore très loin d’être faits au sujet de l’avenir du jeune milieu de terrain du SRFC.

Stade Rennais FC : pas de prolongation à l’ordre du jour pour Eduardo Camavinga

Eduardo Camavinga continue à faire parler son talent cette saison. Auteur d’un bon début de championnat avec le Stade Rennais FC, le prodige brille également en équipe de France, où il vient d'être sélectionné. Mercredi, lors du match amical entre la France et l’Ukraine (7-1), le breton de 17 ans a marqué un but, devenant ainsi le deuxième plus jeune buteur de l'histoire de l’équipe de France. Le Stade Rennais FC serait donc bien inspiré de prolonger Eduardo Camavinga afin de le vendre très cher l'été prochain. Le directeur sportif breton Florian Maurice évoque la somme de 80 millions d’euros. Mais l'agent Moussa Sissoko n’envisage pas une prolongation de son poulain avec le Stade Rennais FC. Ainsi, les décideurs bretons ne pourront pas mener à leur guise les débats sur l’avenir du joueur l’été prochain.

Pas de favoritisme pour le Real Madrid

On sait le Real Madrid très chaud pour signer Eduardo Camavinga. Selon le quotidien espagnol AS, les recruteurs madrilènes gardent le contact avec l’agent Moussa Sissoko pour faciliter le deal l’été procahain. Un intérêt partagé par le natif de Miconje (Angola) qui souhaiterait évoluer prochainement dans l’écurie madrilène. Malgré cet intérêt réciproque entre le prodige breton et le Real Madrid, les recruteurs madrilènes devront battre la concurrence des autres prétendants en faisant la meilleure offre. Pour Moussa Sissoko, aucun prétendant ne sera spécialement favorisé et tous partiront avec les mêmes chances de départ. Le vainqueur sera celui qui aura fait l’offre la plus convaincante.





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp