Montpellier HSC : Choc, malaise cardiaque pour Bruno Martini

Montpellier HSC : Bruno Martini victime d’un malaise cardiaque ce lundi Publié le 12 octobre 2020 à 23:16

Ce lundi après-midi, Bruno Martini a été hospitalisé d’urgence suite à un malaise. Le directeur adjoint du centre de formation du Montpellier HSC a eu un arrêt cardio-respiratoire.

Montpellier HSC : arrêt cardio-respiratoire pour Bruno Martini

La présence de Bruno Martini ce lundi après-midi au centre d’entraînement de Grammont, dans la proche périphérie de Montpellier, s’est mal terminée. Le responsable montpelliérain a été victime d’un arrêt cardiaque, selon les informations du Métropolitain, confirmées par l’AFP et Midi Libre. Le directeur adjoint du centre de formation de l’écurie héraultaise a été transporté dans un état grave à l'hôpital Arnaud de Villeneuve. Un coup dur pour l’écurie montpelliéraine qui n’avait pas besoin de cette nouvelle en ce début de saison. Toute la grande famille héraultaise est mobilisée pour que la suite des événements se passe bien pour Bruno Martini, dont le professionnalisme et le savoir-faire contribuent largement au bon fonctionnement et au rayonnement du centre de formation du club.

Brillante carrière pour le responsable pailladin

Bruno Martini a également été un excellent gardien dans sa carrière de joueur. À ce titre, le responsable montpelliérain a un palmarès très riche. Il a été le gardien de l’AJ Auxerre, du Montpellier HSC et de l’équipe de France (31 sélections entre 1987 et 1996). Il se distinguera par un exploit particulièrement remarquable dans les cages auxerroises. En effet, alors qu’il évoluait encore à l’AJ Auxerre, il n’a pas encaissé le moindre but pendant 892 minutes, du 17 octobre 1987 au 20 février 1988. Grand professionnel et pétri de talent, l’homme de 58 ans a également été le responsable des gardiens de but au sein de la Direction Technique Nationale. Il a aussi entraîné l'équipe A du Montpellier HSC aux côtés de Pascal Baills à la suite de la démission de Rolland Courbis, en décembre 2015.





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp