OM : la gestion de Villas-Boas fortement critiquée !

Dès son arrivée à l'OM, l'entraîneur portugais André Villas-Boas avait promis de donner du temps de jeu aux jeunes du centre de formation phocéen Publié le 13 octobre 2020 à 14:10

Dès son arrivée à l'OM, l'entraîneur portugais André Villas-Boas avait promis de donner du temps de jeu aux nombreux jeunes joueurs prometteurs que compte le centre de formation phocéen. Un an plus tard, la promesse n'a toujours pas été tenue.

Jean-Charles De Bono critique la gestion du centre de formation de l'OM

L’été dernier, l'Olympique de Marseille a fait signé pas moins de six premiers contrats pros à des jeunes espoirs du centre de formation comme Jorès Rahou, Nassim Ahmed, Ugo Bertelli, Cheick Souaré, Richecard Richard ou Aaron Kamardin. Si la saison 2020/2021 a démarré depuis sept rencontres, aucun d’entre eux n’a effectué la moindre minute en Ligue 1. En effet, les jeunes joueurs jouent avec l’équipe réserve en National 2. L'arrivée du jeune attaquant brésilien de 18 ans, Luis Henrique, ne devrait pas arranger le sort des jeunes pousses phocéennes.

Ancien joueur marseillais et journaliste à Téléfoot, Jean-Charles De Bono ne comprend pas la gestion du centre de formation phocéen. "La façon dont l’OM veut mettre sa formation en avant est controversée. Car cet été, on a fait signer six jeunes, et on a dit : ‘On a un beau centre de formation’. Et derrière, on recrute des plus jeunes qu’eux, qui vont avoir leur chance plus rapidement. Ou tu fais signer tes jeunes qui sont capables de jouer dans ton effectif pro, ou ils ne signent pas. Les jeunes, s’ils signent et que tu les vois jamais, ça sert à rien… Ou alors il faut les prêter de suite ", déclare l'ancien joueur.

Il poursuit en déclarant: "Là, l’OM a pris Luis Henrique, Gueye, Balerdi, que des jeunes qui ne sont pas confirmés. Ce recrutement, ça enlève la flamme à tous les jeunes olympiens qui ont fait leurs armes ici. Là, ils tuent la carrière des jeunes… Il faut donner une chance aux gamins du centre. Il faut arrêter d’aller chercher d’autres jeunes, sauf si ce sont des vrais renforts".





Par Corentin

Facebook
Twitter
email
Whatsapp