OL : Droits TV, Aulas encense Labrune et menace Mediapro

Jean-Michel Aulas s'unit à Vincent Labrune contre Mediapro Publié le 14 octobre 2020 à 03:30

Muet jusqu’ici, Jean-Michel Aulas s’est prononcé sur le différend qui oppose Mediapro à la LFP. Pour une fois, le président de l’OL salue la LFP et son nouveau président Vincent Labrune.

Mediapro - LFP, Jean-Michel Aulas prend position

Quelques mois après son arrivée en tant que nouveau diffuseur du championnat, Mediapro est déjà à la peine. Le groupe espagnol n’a pas payé sa facture le 5 octobre, soit une enveloppe de 172 millions d’euros. L’entreprise demande même à revoir à la baisse le montant de son contrat, soit 814 millions d’euros par an pour les quatre prochaines saisons. Sauf que du côté de la LFP, on n’entend pas se plier aux doléances de l’entreprise de Jaume Roures. Pour une fois, Jean-Michel Aulas est d’accord avec une décision de la Ligue. Le président de l’OL souhaite que le diffuseur honore son contrat comme initialement établi. Il n’exclut pas des « négociations avec d’autres » si le groupe ne remplit pas sa part du marché. « Je ne crois pas que Mediapro ne puisse pas payer. Mediapro a un actionnaire chinois, un fonds d’État de la région de Shanghai très puissant, important et sérieux », indique le président lyonnais dans les colonnes du Parisien.

Des éloges envers Vincent Labrune

Dans sa sortie, Jean-Michel Aulas se montre également laudatif envers son ancien rival Vincent Labrune. Les deux hommes étaient régulièrement à couteaux tirés lorsque ce dernier était le président de l’OM. Les temps ayant changé, le patron de l’OL apprécie celui qui préside désormais la Ligue de football professionnel. « Vincent Labrune fait du bon travail. Et les droits télé, c’est un sujet qu’il connaît parfaitement bien. J’ai toute confiance en Vincent. J’ai beaucoup de respect pour lui », assure le dirigeant lyonnais. Il rend en quelque sorte la pareille à l’ancien président marseillais. Dans un récent entretien à L’Équipe, il indiquait que le boss des Gones était « le plus grand président du football français de ces vingt dernières années ». Les deux hommes entendent désormais s’unir pour faire pression sur Mediapro.





Par Ange A.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp