ASSE : Financièrement dans le rouge, les Verts doivent vendre

L'ASSE de Claude Puel doit encore dégraisser son effectif au mercato pour rester financièrement dans les clous. Publié le 15 octobre 2020 à 10:15

L'ASSE s'est séparée de nombreux joueurs lors du mercato estival, générant des recettes intéressantes pour le club du Forez, mais insuffisantes pour remettre les comptes du club dans le vert, l'obligeant ainsi à effectuer de nouvelles ventes d'ici cet hiver.

50 millions d'euros de recettes...

Au mercato estival, l'ASSE a fait le ménage dans son effectif. Les Verts ont réussi à se séparer de joueurs dont les salaires étaient élevés et à en vendre d'autres pour des montants très intéressants. Yann M'Vila a quitté Saint-Etienne pour l'Olympiakos en Grèce, Vagner Dias est parti au FC Metz, Loïs Diony à Angers SCO, Franck Honorat au Stade brestois... L'ASSE a, surtout, récupéré un gros chèque de la part de Leicester City lors de ce mercato, avec la vente de Wesley Fofana pour la somme de 35 millions d'euros, auquel il faudra ajouter 5 millions d'euros de bonus. Un mercato donc plutôt réussi pour Sainté qui a également su recruter malin sans se ruiner.

Insuffisant pour l'ASSE

L'ASSE, très en difficulté financièrement, selon le 10 Sport, n'avait pas d'autres choix que de recruter à prix réduit. Ce que le club de Claude Puel a plutôt bien réussi à faire, avec les arrivées d'Adil Aouchiche en provenance du PSG, de Panagiotis Retsos, venu du Bayer Leverkusen, ou encore Yvan Neyou arrivé du Portugal et de Braga. L'ASSE a tout fait pour ne pas se ruiner, mais les profits engendrés restent insuffisants. Ainsi, plusieurs joueurs pourraient trouver une porte de sortie vers l'Angleterre ou la Russie, d'ici la fermeture de la fenêtre de mercato pour ces deux pays le samedi 17 octobre, ou au mercato hivernal. Trois joueurs possédant des gros salaires sont devenus des indésirables, à commencer par le gardien Stéphane Ruffier, en conflit ouvert avec le club. C'est aussi le cas de Ryad Boudebouz sur qui l'ASSE ne compterait plus. Enfin Wahbi Khazri est sur la sellette. L'international tunisien, s'il semble parti pour rester à Saint-Etienne, est sur un siège éjectable et pourrait partir si une offre intéressante se matérialisait.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp