Stade rennais : 50 M€, la tendance se confirme pour Camavinga

La valeur d'Eduardo Camavinga à la hausse

Le Stade rennais est certain d’empocher un important chèque en cas de vente d’Eduardo Camavinga. Le milieu de terrain de 17 ans vient de voir sa cote exploser sur le marché des transferts.

Le prix d’Eduardo Camavinga revu à la hausse

Lancé par Julien Stéphan la saison dernière, Eduardo Camavinga connaît une ascension fulgurante. Le milieu de terrain du Stade rennais est désormais l’un des joueurs les plus bankables du championnat. Le site spécialisé Transfermarkt indique que la valeur du joueur de 17 ans a augmenté de 33% ces dernières heures. D’après le média, il faut désormais compter 50 millions d’euros pour s’attacher les services du néo-international tricolore (3 sélections). Il y a quelques heures, la valeur du milieu rennais n’était estimée qu’à 37,5 millions d’euros sur le site. Mais avec la trajectoire que la carrière du joueur est en train de prendre, son prix ne va cesser de grimper. Une bonne nouvelle pour le club breton qui espère un montant supérieur aux 50 millions évoqués pour lâcher son crack l’été prochain.

Un gros chèque déjà promis au SRFC ?

Eduardo Camavinga s’est imposé dès sa première saison chez les pros comme un titulaire indiscutable au Stade rennais. En moins de 12 mois, le natif de Miconje (Angola) a vu son statut changer et est désormais un international. Il a d’ailleurs été convoqué lors du dernier rassemblement des Bleus. Durant cette trêve, il a honoré sa première titularisation et inscrit son premier but avec l’équipe nationale (victoire 7-1 contre l’Ukraine). Avec cette ascension, le jeune milieu suscite l’intérêt de plusieurs écuries européennes. La presse espagnole révélait même que le Real Madrid en a fait l’une de ses priorités pour le prochain mercato estival. Les Merengues devraient se frotter à la concurrence de la Juventus. Un duel qui ne ferait que davantage monter les enchères pour Camavinga.





Par Ange A.
Publié le 16 octobre 2020 à 01:00 | mis à jour le 16 octobre 2020 à 01:00

Facebook
Twitter
email
Whatsapp