Stade rennais : LDC, Nicolas Holveck remonté avant Krasnodar

Nicolas Holveck déçu pour le Stade rennais

Mardi, le Stade rennais va entamer la première campagne de Ligue des champions de son histoire contre le FK Krasnodar. À domicile, le SRFC ne va pas évoluer devant plus de 1 000 supporters. Chose qui agace Nicolas Holveck, le président du club breton.

1 000 supporters autorisés pour la première du Stade rennais en C1

Petit poucet de la Ligue des champions, le Stade rennais va disputer la première rencontre de son histoire mardi. Rennes reçoit les Russes du FK Krasnodar au Roazhon Park pour son premier match de C1. Mais avec la recrudescence des cas de Covid-19, la rencontre ne se jouera que devant 1 000 personnes. Ainsi en a décidé la préfecture, comme l’a annoncé le club dans un communiqué. « Les autorités locales autorisent le Stade Rennais F.C. à ouvrir son stade avec une jauge maximale de 1.000 spectateurs pour le premier match de Ligue des Champions », a indiqué le SRFC. Une décision qui irrite Nicolas Holveck. Surtout au moment où l’UEFA autorise l’occupation de 30% des stades pour ses compétitions.

Le coup de gueule de Nicolas Holveck

Après l’annonce de la préfecture, Nicolas Holveck a exprimé son amertume. « On est victime de notoriété et ce n’est pas justifié. On a vraiment montré notre capacité à garantir la sécurité de notre public. Et à lui permettre de vivre un petit moment de plaisir autour d’un match de foot », a lâché le président du Stade rennais à Ouest France. Pour le dirigeant rennais, il est possible que le Roazhon Park accueille jusqu’à 7 000 personnes dans le respect des mesures barrières. Il estime également que la Bretagne reste préservée contrairement à d’autres régions. « J’espère qu’on va se faire entendre et pouvoir accueillir un peu plus de monde au stade, parce que c’est vraiment un cri d’alarme », a-t-il indiqué.





Par Ange A.
Publié le 16 octobre 2020 à 05:30 | mis à jour le 16 octobre 2020 à 05:30

Facebook
Twitter
email
Whatsapp