ASSE : Le constat sévère de Puel sur la situation des Verts

Claude Puel a dressé un constat sévère de la situation de l'ASSE à son arrivée. Publié le 16 octobre 2020 à 15:00

Claude Puel s'est exprimé sur la situation dans laquelle il a trouvé l'ASSE à son arrivée dans le Forez. Celui qui est également manager général des Verts livre un constat sévère sur l'état du club, notamment sa situation financière très compliquée, difficile à tenir en Ligue 1.

L'ASSE "allait dans le mur"

Un peu plus d'un an après sa prise de fonction (4 octobre 2019), Claude Puel, dans les colonnes de L'Equipe, a dressé un constat sévère de la situation financière de l'ASSE. Le technicien occupe également, à l'AS Saint-Etienne, le rôle de manager général et la politique qu'il a mise en place à son arrivée semble sur le point de fonctionner et de sortir les Verts de l'impasse dans laquelle ils s'étaient retrouvés. L'ASSE possédait trop de gros salaires dans son effectif et se trouvait enfermée dans sa politique salariale. Des cadres au rendement limité occupaient une place trop importante dans la masse salariale du club et il fallait vite réagir pour éviter de grosses déconvenues auprès de la DNCG, l'organe de régulation, notamment.

Puel et les Verts peuvent maintenant se projeter

Claude Puel a tout d'abord dressé un premier constat de la situation de l'ASSE. "À mon arrivée, j'avais la perception d'un groupe de haut niveau, récompensé (en 2018-2019) par une quatrième place en Ligue 1, mais qui ne pouvait pas s'inscrire dans le futur. Avec ma fonction élargie, j'ai eu connaissance de la situation économique. Le club allait droit dans le mur, il s'était beaucoup endetté pour suivre un schéma qui avait vécu", a analysé le technicien stéphanois. "Mon boulot, ce n'est pas de dire si ce qui a été fait est bien ou pas bien, mais d'établir un constat et de faire une projection. Où en est-on et où va-t-on ? Sommes-nous dans la bonne direction ou faut-il bifurquer vers une autre politique ? Je l'ai construite pour le club, pas pour moi", a-t-il ajouté. Miser sur les jeunes et dégraisser en libérant les gros salaires semblent avoir remis l'ASSE sur de bons rails, grâce notamment à la vente de Wesley Fofana (35 millions d'euros + 5 de bonus) en Angleterre. Si le problème Ruffier demeure, les Verts semblent bien engagés dans cette saison 2020-2021, avec une 7e place en Ligue 1, au contact des équipes de tête.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp