PSG Mercato : Chelsea a essayé d'arnaquer Paris

Chelsea a été beaucoup trop gourmand avec le PSG pour Antonio Rüdiger. Publié le 20 octobre 2020 à 16:05

À la recherche d'un défenseur central pour pallier le départ de Thiago Silva au mercato d'été, le PSG a songé dans un premier temps à l'Allemand Antonio Rüdiger, le joueur de 27 ans sous contrat avec Chelsea, mais les dirigeants londonien se sont montrés beaucoup trop gourmands.

Chelsea et le PSG, la valse des défenseurs

En fin de contrat à l'issue de la saison 2019-2020 et pas renouvelé, le Brésilien Thiago Silva a quitté le PSG pour Chelsea. Les dirigeants parisiens ont tenté, en vain, de remplacer "O Monstro" numériquement et se sont dans un premier temps orientés vers la destination du Brésilien pour faire leurs emplettes. En effet, Leonardo était intéressé par le défenseur allemande de 27 ans, Antonio Rüdiger, avant d'abandonner la piste et de tenter le coup avec une cible beaucoup plus cotée, le Sénégalais du Napoli, Kalidou Koulibaly. Là aussi, le transfert qui aurait pu avoisinner les 80 millions d'euros a été un échec, principalement à cause du prêt contracté au cours de l'été par la DNCG. Finalement, aucun défenseur central n'est arrivé au PSG durant cette fenêtre de mercato, au grand désespoir de l'entraîneur parisien Thomas Tuchel.

Chelsea beaucoup trop gourmand

Antonio Rüdiger semblait pourtant être une bonne affaire pour le PSG. Le défenseur, qui n'avait joué qu'un peu plus de 20 matches avec Chelsea en 2019-2020 et qui n'a pas encore foulé les terrains cette saison, aurait pu arriver à Paris sous la forme d'un prêt payant. Payant, mais surtout beaucoup trop cher pour un joueur qui n'aurait été qu'un remplaçant au PSG, derrière Presnel Kimpembe et Marquinhos. En effet, selon le Daily Mail, Chelsea réclamait 5,4 millions d'euros pour le prêt du défenseur, mais souhaitait également que les champions de France prennent en charge l'intégralité du salaire de Rüdiger, soit 8,2 millions supplémentaires. Soit une note de plus de 13,5 millions d'euros que les dirigeants du Paris SG ont logiquement refusé, estimant le coût beaucoup trop important pour un simple prêt. Chelsea a tenté le coup, mais aurait peut-être mieux fait d'être moins gourmand.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp