FC Nantes Mercato : L'improbable connexion Zlatan - Kita

Waldemar Kita a évoqué Zlatan Ibrahimovic et le mercato du FC Nantes. Publié le 21 octobre 2020 à 11:30

Malgré sa victoire contre le Stade brestois (3-1), pour le compte de la 7e journée de Ligue 1, le FC Nantes pointe à une triste 15e place. Les saisons se suivent et se ressemblent pour les Canaris, qui ont réussi de jolis coups au mercato estival, mais pour le président Waldemar Kita, il manque d'un profil plus tueur à l'attaque nantaise.

Le FC Nantes veut un tueur

L'équipe de Christian Gourcuff fait du surplace depuis l'arrivée du technicien sur le banc du FC Nantes, recruté au mercato estival 2019 par le président Waldemar Kita. Les Canaris ont conclu un exercice 2019-2020 tronqué par la crise sanitaire à une tiède 13e place, avec 11 victoires et 4 nuls pour 13 défaites. La nouvelle saison commence sur les mêmes bases pour les Nantais, seulement 15es après sept journées, malgré des signatures intéressantes au mercato, à l'image de Sébastien Corchia et Jean-Kevin Augustin, qui se sont engagés libres avec la Maison Jaune. Des signatures financièrement intéressantes, qui plaisent à Waldemar Kita, le président du FC Nantes, dont on connait la réticence à mettre la main au portefeuille.

Zlatan Ibrahimovic - Waldermar Kita, la connexion

Dans un long entretien accordé à Ouest-France, Waldemar Kita est revenu sur le mercato estival. Pour le président des Canaris, le FC Nantes aurait "pu prendre un joueur de plus"'. S'il estime que l'équipe est "complète", avec tous "les postes doublés", il veut donner du temps aux joueurs de Christian Gourcuff pour trouver leurs automatismes. Il regrette néanmoins le manque de "caractère, d'agressivité, dans le bon sens du terme, et de personnalité" de l'équipe. Il a ainsi évoqué "un problème dans [leur] choix de joueurs", qu'il considère "respectueux, gentils, même vis-à-vis des arbitres et de l'adversaire". Trop sans doute. Kita aurait aimé pour le FC Nantes un profil comme celui du célèbre attaquant suédois de 39 ans : "J'ai toujours l'image de Zlatan Ibrahimovic. Quand il entre sur le terrain, il ne connaît plus personne, s'il pouvait tuer du regard quelqu'un, il le faisait. C'est un gagneur." Une attitude qui manque, selon lui, au FC Nantes, pour franchir un palier.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp