Juventus : Cristiano Ronaldo taillé par un ministre italien

Le ministre italien des Sports mécontent du comportement de Cristiano Ronaldo. Publié le 21 octobre 2020 à 21:00

Testé positif au coronavirus la semaine dernière, Cristiano Ronaldo a tout de même regagné l’Italie. Le ministre italien des Sports ne digère toujours pas le comportement de la star de la Juventus Turin.

Cristiano Ronaldo de retour en Italie malgré le coronavirus

Cristiano Ronaldo était en sélection du Portugal quand il a été testé positif au Covid-19. C’était quelques heures après le match entre l’équipe de France et le Portugal (0-0, 3e journée de la Ligue des Nations). Le joueur de la Juventus Turin avait donc été mis en quarantaine dans un hôtel de Lisbonne. La star portugaise ne devait retourner en Italie qu’après un test négatif. Mais le quintuple Ballon d’Or a regagné l’Italie sans avoir été déclaré négatif. Le comportement du Portugais a choqué l’Italie et a déclenché une avalanche de critiques. L’attaquant turinois est asymptomatique et s’était déplacé en jet privé médicalisé censé le soigner au cas où sa santé se serait dégradée pendant le trajet. Mais pour la grande majorité des Italiens, Cristiano Ronaldo devait finir sa convalescence au Portugal.

Le ministre italien des Sports ne lâche pas l’affaire

Alors qu’il avait déjà accusé Cristiano Ronaldo d’avoir clairement violé le protocole anti-coronavirus en vigueur en Italie, Vincenzo Spadafora en a remis une couche sur La7. Le ministre italien des Sports a ainsi dénoncé « certains champions qui pensent être au-dessus de tout ». Le membre du gouvernement italien a ajouté que la superstar turinoise « a violé le protocole en partant du Portugal ». Enfin, le patron des Sports en Italie estime que « certaines personnes devraient lancer des messages qui incitent à respecter les règles ». À noter que le maître à jouer de la Juventus Turin n’est toujours pas apte à faire son retour en compétition, il n'a d'ailleurs pas joué hier en Ukraine lors de la victoire de la Juve contre le Dynamo Kiev (2-0).





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp