Stade de Reims : Mediapro, le club rémois moins impacté

Le Stade de Reims ne devrait pas être trop touché par la crise avec Mediapro. Publié le 22 octobre 2020 à 22:10

Le refus de Mediapro de payer les 172 millions d’euros de droits TV du mois d’octobre pourrait plonger plusieurs clubs dans une crise économique très grave. Le Stade de Reims devrait toutefois pouvoir s’en sortir beaucoup plus facilement que plusieurs autres formations de Ligue 1 et de Ligue 2.

Mediapro fait trembler les clubs français

Mediapro est le nouveau diffuseur des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2. Alors qu’il a acquis ce contrat cet été et qu’il doit l’honorer pendant quatre ans, soit jusqu’en 2024, le groupe sino-espagnol se déclare incapable de respecter ses engagements dès la première saison. Ainsi, la chaîne assure qu’elle ne peut pas payer la traite de 172 millions d’euros de droits TV de ce mois d’octobre. De quoi provoquer une crise financière très grave pour la plupart des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, dont les budgets sont largement dépendants de ces droits TV. De plus, la volte-face de Mediapro survient dans un contexte de crise sanitaire qui porte gravement atteinte à la billetterie des clubs en limitant la jauge des spectateurs autorisés, voire provoquant des huis clos. Autant de raisons pour lesquelles les écuries de Ligue 1 et de Ligue 2 ont vraiment du souci à se faire.

Le Stade de Reims moins touché par la débâcle du diffuseur

Mais contrairement à plusieurs autres clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, le Stade de Reims ne devrait pas être durement touché par la débâcle du nouveau diffuseur. Évoquant les effets du revirement de la chaîne sur les finances du club champenois, France Bleu assure qu’ « il n'y a pas de craintes sur les capacités de trésorerie du club rémois à court et moyen terme ». Selon la source, avec les transferts d'Axel Disasi à l’AS Monaco et de Hassane Kamara à l’OGC Nice, le Stade de Reims devrait être moins touché par le revirement de la chaîne sino-espagnole. Et le media de conclure : « Dans un scénario catastrophe ou Mediapro continuerait à ne pas payer et où aucun autre diffuseur se substituerait, il restera les actifs des clubs. Le Stade de Reims en possède avec des joueurs qui ont une valeur importante qui pourraient être vendus plus tôt que prévu. »





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp