Ligue 1 : Racisme dans le foot, Le Graët persiste et signe

Ligue 1 : Noël Le Graët a de nouveau maladroitement évoqué le thème du racisme dans le football. Publié le 23 octobre 2020 à 11:30

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, avait fait des déclarations ravageuses à propos du racisme dans le football, mi-septembre, alors que la Ligue 1 était plongée dans la polémique après le match PSG - OM et les accusations d'insultes racistes de Neymar envers Alvaro. Ce jeudi, il a tenu à préciser ses propos et ça n'est pas près de clore le débat.

Pas de racisme en Ligue 1 pour Le Graët

Alors que la Ligue 1 se réveillait avec la gueule de bois au lendemain du match PSG - OM, remporté (1-0) par les Marseillais, en raison des accusations de racisme portées par Neymar à l'encontre d'Alvaro et une fin de match qui est devenu un pugilat, Noël Le Graët avait jeté de l'huile sur le feu alors qu'il essayait de l'étouffer, en expliquant sur BFM Business que le racisme dans le football "n'existait pas ou peu". Des propos qui avait choqué le monde du foot, bien conscient du racisme qui s'exprime parfois dans les tribunes et sur le terrain comme le prouvaient les incidents lors du Classique de la Ligue 1. "Quand un black marque un but, pardonnez-moi, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas", avait-il lancé. Les réactions avaient été vives, d'autant que le président de la FFF avait tenu des propos similaires, un an auparavant, concernant cette fois l'homophobie dans le sport.

Le Graët s'explique et dérape à nouveau

Noël Le Graët a été amené à revenir sur ses dires et sur la polémique qu'ils ont engendrée, ce vendredi, dans les colonnes de L'Equipe. Et les nouvelles déclarations du président de la FFF sur le racisme ne vont probablement pas arrangé les choses, tandis que les autres instances, la LFP et la commission de discipline, avaient décidé de ne sanctionner aucun des joueurs impliqués dans l'affaire qui a récemment secoué la Ligue 1. Reconnaissant qu'il s'était "peut-être mal exprimé", il a cependant réaffirmé ses propos, en les nuançant très légèrement. "Je persiste à dire qu'il y a moins de racisme dans le football qu'ailleurs. Quand je vois tout ce qui est fait dans les clubs, à tous les échelons... Est-ce qu'il y a du racisme en France et aussi, parfois, dans les tribunes ? Oui. Mais je maintiens que dans les sports en général et, surtout dans le football, ce n'est pas là où il y a le plus de racisme. Loin de là. Quand on regarde nos équipes... Les A, les jeunes, les petits... Allez faire un tour dans nos centres de formation." Des déclarations encore une fois particulièrement maladroites de Le Graët, qui témoignent de la vision très éloignée de la réalité et étriquée qui règne à la tête de la FFF.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp