OM : André Villas-Boas pousse plusieurs coups de gueule

André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM, a livré ses quatre vérités avant le match à Lorient. Publié le 23 octobre 2020 à 21:00

André Villas-Boas était présent en conférence de presse ce vendredi en prévision du déplacement de l'OM à Lorient, samedi (17 h) lors de la 8e journée de Ligue 1. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille a expliqué aux journalistes qu’ils se faisaient des idées fausses sur son système de jeu et sur Dimitri Payet. Le technicien portugais a également dénoncé l’arbitrage français.

OM : André Villas-Boas peu attaché aux systèmes de jeu

Les entraîneurs sont souvent critiqués pour les systèmes de jeu qu’ils mettent en place pendant les matchs. Or, selon André Villas-Boas, le système de jeu n’est pas le plus important, mais la performance collective du club. « Ce n'est pas le système le problème, c'est les prestations collectives », a déclaré le coach de l'OM avant de répéter que « ce n'est pas le système, c'est la dynamique qui compte ». Le coach olympien a assumé la défaite de l'OM en Grèce, mais il s’est agacé devant l’insistance des journalistes à parler de système de jeu. « C'est ma responsabilité quand ça ne fonctionne pas, mais arrêtez de parler des systèmes », s’est emporté le Lusitanien.

Pas de surpoids de Dimitri Payet

Attendu pour porter l'OM contre l’Olympiakos, Dimitri Payet ne s’est pas montré à la hauteur. D’où des critiques sur la prestation du Réunionnais. Des critiques jugées subjectives par André Villas-Boas. Selon l’ancien tacticien de Chelsea, les polémiques autour de l'ex-Lillois changent au gré de ses prestations. « Il faut arrêter avec Dimitri. Quand les choses vont bien, nous sommes des génies, quand ça ne va pas nous sommes des monstres », s'est agacé l’homme de 43 ans avant de réitérer sa confiance en Dimitri Payet. « Il sait précisément ce qu'on veut de lui, il travaille pour revenir au niveau. Je suis là pour soutenir mes joueurs ». Le milieu offensif marseillais a également été attaqué sur son poids physique. Ses détracteurs l’accusent d’être en surpoids de 8 kilos. Une accusation démentie par André Villas-Boas. « Non, il est au même poids que l'année dernière, on pèse nos joueurs chaque jour », a assuré l’ex-entraîneur de Tottenham, qui se demande encore s’il faut positionner l’ancien Hammer « en 10 ou sur le côté » lors du match à Lorient.

Le Portugais mécontent de l’arbitrage français

Enfin, André Villas-Boas a exprimé son agacement devant l’arbitrage français. Selon le patron du banc de l'OM, les arbitres français brandissent trop facilement les cartons jaunes, lesquels se transforment ensuite rapidement en cartons rouges. « Je ne suis pas content du nombre de cartons jaunes en France. On donne des avertissements trop vite dans le match », a-t-il pesté avant d’indiquer : « C'est un championnat de bataille, de confrontation physique. […] Pour ce qui est des cartons jaunes, je crois qu'il y en a trop, trop tôt. Les cartons jaunes qui mènent à un rouge sont en excès. » Des propos qui collent à ceux du Niçois, Dante, qui avait tenu le même discours il y a quelques jours après le match de l'OGCN à Saint-Etienne.





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp