PSG Mercato : Tuchel et Allegri évoquent leur avenir parisien

La valse des entraîneurs a débuté au PSG, entre Thomas Tuchel et Massimiliano Allegri. Publié le 23 octobre 2020 à 17:45

La valse des entraîneurs a débuté au PSG, où Thomas Tuchel est plus que jamais sur la sellette en raison de ses conflits avec Leonardo et des mauvais résultats parisiens, notamment la défaite en Ligue des champions contre Manchester United. Parallèlement, Massimiliano Allegri, le favori du directeur sportif du Paris SG, avance ses pions.

L'avenir de Thomas Tuchel est au PSG...

Leonardo ne porte pas spécialement Thomas Tuchel dans son cœur et les dernières sorties de l'entraîneur du PSG ont fini de le mettre en rogne. Le directeur sportif parisien veut désormais la tête du technicien allemand, en demandant notamment l'appui du propriétaire du club, l'Émirati Tamim ben Hamad Al Thani. Mais l'ancien coach du Borussia Dortmund ne compte pas se laisser faire si facilement et voit son avenir sur le banc du Paris SG. C'est ce qu'il a affirmé ce vendredi, en conférence de presse, à quelques heures de la rencontre de Ligue 1 contre le Dijon FCO (samedi, 21 h), pour le compte de la 8e journée de championnat. Le coach parisien sait pertinemment que son futur à Paris s'assombrit, mais il reste concentré sur son équipe et ses objectifs. "La défaite contre Manchester United, c'est ma responsabilité. Il y a une raison pour laquelle je ne lis rien à propos de moi sur internet, je ne cherche pas mon nom sur Google, je peux imaginer à quoi ça ressemble, a-t-il reconnu. Mais je me fie à mon staff et mes adjoints", à qui Tuchel fait pleinement confiance.

Mais la question d'une prolongation de son contrat au PSG, qui prend fin à l'issue de la saison en cours, ne pose pas encore. Du moins, Thomas Tuchel préfère la garder sous silence. "La situation est claire sur mon avenir, j'ai un contrat, pour moi ça ne fait pas de différence. Si on ne parle pas de prolongation pour moi, ça me va. Je fais mon travail dans les meilleures conditions possible avec mon staff", a déclaré l'entraîneur allemand. Une manière de dire qu'il reste focalisé sur son équipe avec qui il aimerait avoir la possibilité d'aller au bout de sa pige, lui qui est le seul coach parisien à avoir mené le club en finale de la Ligue des champions. Si Tuchel passe l'hiver, il pourra alors tenter de remplir son principal objectif, même si le mercato réalisé par Leonardo n'est, selon lui et certains de ses joueurs, tels que Kylian Mbappé, Neymar et Marquinhos, pas suffisant pour aider le club à aller décrocher la coupe aux grandes oreilles.

...Celui de Massimiliano Allegri aussi !

Thomas Tuchel fait bien de ne pas trop regarder sur internet les rumeurs qui circulent autour de son nom et de celui d'un éventuel successeur. Leonardo semble avoir la ferme intention de changer d'entraîneur au cours de l'hiver, entre la phase de poule de Ligue des champions, à condition que le PSG relève la tête rapidement, et les huitièmes de finale. Sa principale cible reste toujours Massimiliano Allegri, qui répond aux préférences du directeur sportif ayant un faible pour les entraîneurs italiens. L'ancien coach de la Juventus serait très intéressé par le projet du Paris SG, selon la presse transalpine, Tutto Juve en tête.

Bien que le Real Madrid lui fasse les yeux doux, Allegri organiserait déjà sa venue au Parc des Princes, en ciblant certains joueurs dont il estime qu'ils pourraient participer à la réussite du projet et qu'il souhaiterait voir arriver au PSG lors du mercato estival, si sa présence dans la capitale française venait à se confirmer. Ses accointances avec la Juventus pourraient permettre le recrutement de Cristiano Ronaldo (35 ans), qu'il a eu sous ses ordres en 2018-2019. Le Portugais est intéressé par un départ de la Juventus, en qui il ne croit plus pour lui apporter une sixième Ligue des champions. Mais Massimiliano Allegri n'en a pas fait sa priorité et se tournerait plutôt vers des joueurs moins glamour, plus jeunes, mais tout autant travailleurs, comme Federico Bernardeschi. Le milieu de terrain de 26 ans, lui aussi à Turin, viendrait renforcer l'entrejeu du PSG et donner du sang neuf dans une zone du terrain qui s'est considérablement appauvrie ces dernières saisons au Paris SG, qui a préféré se focaliser sur la venue de grandes stars offensives, comme Mbappé ou Neymar.

La suite de la campagne européenne du PSG sera quoi qu'il en soit déterminante dans les décisions que prendront Leonardo et sa direction. Il est certain que de nouvelles mauvaises performances parisiennes en Ligue des champions, à Istanbul contre le Basaksehir, ou face aux Allemands du RB Leipzig que le PSG avait cartonné (3-0) en demi-finale de la C1, scelleraient quasiment le sort de Thomas Tuchel sur le banc. Mais ces équipes semblent tout de même largement inférieures aux champions de France et un revers viendrait révéler un grand malaise dans le vestiaire du Paris SG, plongeant le club dans la fameuse crise de novembre qu'il avait eu tendance à oublier.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp