ASSE : Pluie de critiques sur les Verts après le revers à Metz

L'ASSE a enregistré une quatrième défaite de rang en Ligue 1. Publié le 26 octobre 2020 à 11:20

L'ASSE vient d'enchaîner un quatrième revers en Ligue 1, cette fois sur la pelouse du FC Metz, et inquiète les supporters des Verts et les observateurs, qui voient l'AS Saint-Etienne reproduire son parcours de la saison passée, où elle avait très bien débuté avant de caler à l'approche de la phase hivernale.

À l'ASSE, rien ne va plus

C'est la quatrième défaite consécutive en Ligue 1 pour l'ASSE. Le cinquième match de rang sans victoire également. Après un nul à Nantes (2-2), des défaites face au Stade Rennais (0-3), au RC Lens (0-1), à l'OGC Nice (1-3), les Verts se sont cette fois inclinés (0-2), sur la pelouse du FC Metz pour le compte de la 8e journée de Ligue 1. Une défaite qui fait mal face à un mal classé, surtout que les joueurs de Claude Puel n'ont jamais été en mesure de contrecarrer le cours du match et ont perdu Panagiotis Retsos sur blessure. Denis Bouanga, qui était pourtant l'homme fort de l'AS Saint-Etienne en ce début de saison, a notamment été très critiqué. Mathieu Bodmer, sur Poteaux Carrés, a reconnu que "les Verts sont dans le dur actuellement, ils ont beaucoup de blessés. Il y a beaucoup de jeunesse, des erreurs, un but contre son camp. Sur l’ouverture du score, un joueur sort du mur, c’est un scandale".

Claude Puel dans le collimateur

Pierre Ménès, consultant pour Canal+, a lui aussi la dent dure avec l'ASSE : "On n'a jamais senti cette équipe, dont la moyenne d'âge est de 22 ans, capable de renverser la situation." Pour le chroniqueur du CFC, le projet de Claude Puel est en cause, lui qui a fait la part belle à la jeunesse cette saison, en se séparant de plusieurs cadres expérimentés. "C'est ce que Puel a voulu, il ne va pas pouvoir venir pleurer d'avoir une équipe trop jeune, a tonné Ménès. Quand tu vois la prestation réalisée par Yann M'Vila avec l'Olympiakos contre l'OM, la semaine passée en Ligue des champions, tu te dis que ce joueur-là n'aurait pas fait tache dans l'effectif stéphanois. Même s'il a été moins bon la saison passée, ce n'était pas une raison pour le fourguer n'importe où et n'importe comment."

C'est bien Claude Puel qui est la première cible et le premier responsable de la situation à l'ASSE, selon Ménès. "Saint-Etienne est prisonnier des choix phlisophiques de Puel,a ajouté le chroniqueur vedette. Ça avait très bien commencé car quand ça va bien avec les jeunes, c'est tout de suite l'euphorie. Mais quand ça se passe moins bien, tu te rapproches très vite du tombeau. Attention aux Verts dans les semaines à venir", a prévenu Pierre Ménès. Le Progrès, de son côté, tacle : "Dans le pire, les Verts ont réussi à faire encore mieux" à Metz. Alors que s'approche à grands pas le derby contre l'OL, le dimanche 8 novembre à 21 h, l'ASSE va devoir remonter ses manches.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp