Stade Rennais : Polémique autour de l'arbitre pour Séville

Les supporters du Stade Rennais s'inquiète du choix de l'arbitre pour le match contre le Séville FC. Publié le 26 octobre 2020 à 14:40

L'entrée en lice du Stade Rennais en Ligue des champions fait couler beaucoup d'encre, entre ce premier match historique, conclu par un nul (1-1) contre Krasnodar, l'enquête de l'UEFA sur les conditions sanitaires de cette rencontre et le déplacement du SRFC sur la pelouse du Séville FC, mercredi (21 h). Une nouvelle polémique vient alimenter l'aventure rennaise.

Les fans du Stade Rennais mécontent du choix de l'arbitre

Le Stade Rennais va faire son retour à Séville. Une destination qui reste comme l'un des plus grands souvenirs des supporters des Rouge et Noir sur la scène européenne quand, au printemps 2019, le SRFC s'offrait une toute première qualification en huitièmes de finale de la Ligue Europa sur la pelouse du Bétis. Cette fois, c'est en Ligue des champions, sur le terrain du Séville FC et sans ses supporters qui avaient mis le feu à la cité andalouse il y a un an et demi, que le club breton se déplace en Espagne. Après un premier match frustrant, contre les Russes de Krasnodar, que les Rennais ont dominé sans réussir à battre, les hommes de Julien Stéphan ont la ferme intention de rééditer l'exploit du Bétis et de se faire haïr par toute la population sévillane sans exception. Mais les supporters s'inquiètent du choix de l'UEFA, deux jours après l'enquête ouverte par l'instance quant au non-respect des normes sanitaires au Roazhon Park, quant à l'arbitre de ce match et certains se trouvent déjà des excuses en cas de décisions litigieuses.

Un Turc pour arbitrer un club français, ça ne passe pas

Certains supporters du Stade Rennais ont vu rouge quand l'UEFA a annoncé le nom et, surtout, la nationalité de l'arbitre qui officiera mercredi pour le match Séville FC - SRFC. Il s'agit de Cüneyt Çakir, officiel pourtant très expérimenté de 42 ans, et bien connu des amateurs de football. Il arbitre en effet en Ligue des champions depuis 2008 et a participé aux trois dernières Coupes du monde, officiant notamment lors de la demi-finale Angleterre - Croatie. Mais ce qui agace les supporters des Rouge et Noir, c'est bien sa nationalité. Cüneyt Çakir est un arbitre turc et certains fans estiment que, dans le contexte actuel, l'UEFA n'aurait pas dû nommer un Turc pour arbitrer un club français. Il faut dire que les tensions sont vives entre les deux pays depuis plusieurs mois et que le président Recep Tayyip Erdoğan vient d'appeler au boycott des produits français à la suite de la polémique sans fin engendrée par la publication de caricatures.

Sur le réseau social Twitter, plusieurs supporters s'insurgent : "Un Turc en ce moment ? Bon ben, au cas où, on aura une bonne excuse", tweete un supporter. "Un arbitre turc dans le contexte actuel... Il fallait oser, l'UEFA l'a fait !", commente un autre. "En espérant qu'il ne mêle pas la politique et le sport", espère un troisième. La nomination de Cüneyt Çakir fait donc passer un courant de désapprobation parmi les fans du Stade Rennais. Peut-être en oubliant la nécessaire impartialité des hommes en noir... Cüneyt Çakir avait déjà été mêlé à des affaires similaires, notamment lors d'un Portugal - Espagne en demi-finale de l'Euro 2012, les Lusitaniens reprochant à l'arbitre sa proximité avec le FC Barcelone en raison de ses accointances à l'Unicef. Cüneyt Çakir avait également été critiqué en 2018, après des décisions litigieuses lors d'un Real Madrid - Bayern Munich en Ligue des champions.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp