ASSE : Dossier Ruffier, clash entre les Verts et la LFP

La LFP est intervenue dans le conflit entre l'ASSE et Stéphane Ruffier. Publié le 27 octobre 2020 à 09:40

Stéphane Ruffier est écarté du groupe professionnel à l'ASSE depuis le début de la saison et son entraîneur, Claude Puel, ne souhaite pas le réintégrer, lui qui a désigné ses trois gardiens pour la saison de Ligue 1. Mais la Ligue de football professionnel a décidé d'intervenir dans le dossier, ce qui ne plait pas forcément aux Verts.

La LFP demande la réintégration de Ruffier

Le feuilleton Stéphane Ruffier n'est pas près de s'arrêter. L'ancien gardien numéro un des Verts est indésirable dans l'équipe de Claude Puel et au sein du club. En juillet dernier, le portier de 34 ans était mis à pied par son club pour "acte d'insubordination", à savoir un retard à l'entraînement que Ruffier contexte, mais qui a servi de prétexte pour écarter le gardien qui n'était déjà plus en odeur de sainteté. En effet, dès le mois de février, mécontent d'avoir été écarté pour un match de championnat, Ruffier est entré en conflit avec son club et le litige dure depuis. Claude Puel, le coach de l'ASSE, a récemment réaffirmé qu'il ne comptait plus sur l'ex-n°1, ayant dressé sa liste pour la saison à venir avec Jessy Moulin, Stefan Bagic et Etienne Green. Le club a failli trouver une porte de sortie lors du mercato pour Ruffier, mais ce dernier a refusé l'offre proposée par le Dijon FCO.

L'ASSE retoque la LFP

La LFP (Ligue de football professionnel), par l'intermédiaire de sa commission juridique, est intervenue à la demande de l'avocate du joueur dans le conflit qui oppose Stéphane Ruffier à son club, notamment au sujet de ces six jours de mise à pied au mois de juillet et de la retenue sur salaire qui allait avec. La commission a "débouté Stéphane Ruffier de ses demandes concernant la contestation des sanctions disciplinaires infligées à son encontre", a annoncé l'ASSE. Les Verts annoncent également que la commission a exigé la réintégration du gardien, ce dont l'AS Saint-Etienne "s'étonne", car "Stéphane Ruffier n'a jamais été mis à l'écart" depuis cette fameuse sanction de l'été et "bénéficie des mêmes conditions d'entraînement que l'ensemble de ses coéquipiers". "En conséquence, l'ASSE a décidé de saisir la commission nationale paritaire d'appel", a conclu le club, ouvrant un nouveau chapitre dans le conflit qui oppose l'ancien numéro un à son club.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp