PSG : Thomas Tuchel aura-t-il la peau de Leonardo ?

L'ambiance est toujours tendue au PSG entre Leonardo et Tuchel. Publié le 27 octobre 2020 à 10:15

L'entraîneur du PSG Thomas Tuchel est sous pression à la veille du déplacement de son équipe en Turquie, à Istanbul, pour y affronter le Basaksehir, pour la deuxième journée de Ligue des champions. Mais, dans le conflit qui l'oppose à son directeur sportif Leonardo, le technicien allemand pourrait bien être plus en position de force qu'on ne le croit et le Brésilien pourrait avoir du souci à se faire.

Avantage Thomas Tuchel ?

Rien ne va plus entre Thomas Tuchel et Leonardo. L'entraîneur du PSG et son directeur sportif sont entrés dans un conflit ouvert depuis le mercato estival. Le coach allemand voulait du renfort cet été, après les départs d'Edinson Cavani, Thiago Silva, Thomas Meunier ou encore Eric Maxim Choupo-Moting et Tanguy Kouassi. Il voulait un latéral gauche, pour pallier l'absence de Juan Bernat, il voulait un numéro 9... Il n'a rien eu. Leonardo a dit non à Luis Suarez, Antonio Rüdiger est resté à Chelsea tout comme Kalidou Koulibaly à Naples et ce ne sont pas les arrivées, celles d'Alessandro Florenzi, de Rafinha, de Moise Kean, qui ont rassuré Thomas Tuchel. Le technicien n'a pas hésité à le faire savoir publiquement, début octobre, et sur le terrain en faisant jouer Danilo en défense centrale à Dijon. Le conflit a alors éclaté avec Leonardo, qui lui a répondu qu'il n'avait "pas aimé" sa sortie sur le mercato. Depuis, la tension est palpable en interne au PSG.

À la suite de la défaite en Ligue des champions contre Manchester United (1-2), au Parc des Princes, Leonardo a trouvé là un excellent prétexte pour se débarrasser de l'encombrant Thomas Tuchel, dont le discours a trouvé écho chez une partie des joueurs. En effet, dans les derniers jours du mercato, Neymar, Kylian Mbappé et Marquinhos ont provoqué une réunion avec leur directeur sportif pour lui faire part de leurs inquiétudes quant au niveau de l'effectif, qu'ils jugent moins bon que la saison précédente et de qualité insuffisante pour remporter la Ligue des champions cette saison. Leonardo aurait alors sondé l'émir qatarien et propriétaire du PSG, Tamim ben Hamad Al Thani, quant à la possibilité de limoger Tuchel, et a commencé à chercher un remplaçant à l'entraîneur allemand.

Au PSG, il ne peut en rester qu'un

Le plan de Leonardo semblait se dérouler sans accroc, mais le directeur sportif a peut-être sous-estimé la puissance de Thomas Tuchel au sein du club. Celui qui n'a pas hésité à entrer en conflit avec Leo reste ferme sur ses positions. L'Allemand veut Marquinhos au milieu, il n'en démordra pas et va montrer par ses choix que ceux du directeur sportif sont mauvais. Pierre Ménès, consultant sur Canal+, a donné son sentiment : "J’ai l’impression que Tuchel dit : 'Vous avez vu ce qu’il fait Leonardo, c’est un peu de la merde.' Et je pense que ça ne peut pas durer. Le club ne peut pas avancer, progresser et avoir de la stabilité avec un directeur sportif et un entraîneur qui se tirent la bourre comme ça. Il va falloir faire des choix." L'état-major du PSG n'est pas aveugle et sourd et commence à aller dans le sens de l'entraîneur, qui marque des points dans son combat contre Leonardo.

Charles Villeneuve, ancien président du PSG, a estimé sur Europe 1 que Thomas Tuchel était entré en guerre contre son directeur sportif. "C’est une pierre dans le jardin de Leonardo. J’ai le sentiment que Tuchel joue avec des allumettes. Comme s’il allait mettre le feu à une bombe qui peut lui exploser au visage. On verra qui choisira Doha entre les deux, car cela se décidera là-bas." Et l'Allemand a plus d'un tour dans son sac, dont un qui s'appelle Neymar. La star parisienne est dite proche de son entraîneur et le poids du Brésilien dans la balance est incalculable. "Leonardo n’est pas si bien vu, a fait remarquer Charles Villeneuve. Tuchel est bien avec Neymar et c’est comme avoir Messi dans sa poche au Barça." Un argument qui peut faire mouche, d'autant que le Qatar ne voit pas d'un bon oeil l'éventuel emballement médiatique que provoquerait un limogeage du coach en cours de saison. Alors, avantage Thomas Tuchel ?





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp