OM : André Villas-Boas face à Manchester City, un bilan mitigé

André Villas-Boas affronte Manchester City avec l'OM. Publié le 27 octobre 2020 à 13:15

L'OM accueille au stade Vélodrome, ce mardi soir (21 h), le Manchester City de Pep Guardialo. Après la défaite concédée dans les dernières minutes sur la pelouse de l'Olympiakos à l'occasion de la première journée de Ligue des champions, les hommes de l'entraîneur marseillais André Villas-Boas voudront relever la tête face à une équipe que le technicien portugais connait bien.

L'OM défie Manchester City, Villas-Boas bien informé

L'Olympique de Marseille se doit de réagir en Ligue des champions, après avoir concédé une défaite cruelle mais logique dans les derniers instants sur la pelouse de l'Olympiakos (0-1), lors de la première journée. Mais c'est un ogre qui débarque ce mardi soir (21 h) au Vélodrome. Face à Manchester City, l'OM n'aura pas la tâche facile mais est déjà dos au mur contre le favori de la poule. Leur quête de la deuxième ou troisième place, l'équipe de Guardiola semble intouchable, passait par des points pris face à des clubs du calibre des Marseillais, l'Olympiakos et le FC Porto. Mais avec cette défaite en Grèce, tout a mal débuté pour l'OM, qui veut absolument enrayer son horrible série de dix défaites consécutives en Ligue des champions et ne surtout pas devenir la pire équipe de l'histoire de la compétition, en rejoignant Anderlecht et ses 12 revers de rang.

Un bilan plutôt honorable

Si l'OM et Manchester City vont se rencontrer pour la première fois de leur histoire en match officiel à l'occasion de cette deuxième journée de Ligue des champions, ce n'est pas le cas d'André Villas-Boas qui a déjà croisé les Citizens à cinq reprises lorsqu'il arpentait les bancs de Premier League. Et, à domicile, le bilan de l'entraîneur portugais est positif. Avec Chelsea, en 2011-2012, puis Tottenham en 2012-2013, André Villas-Boas enregistre deux succès sur le score de 2-1. Un bon signe pour l'OM, qui jouera malgré tout dans un Vélodrome à huis clos. C'est en revanche plus compliqué sur la pelouse de City, puisque l'entraîneur marseillais n'y a jamais gagné. Un revers (2-1) avec les Blues, puis un autre (3-1) avec les Spurs. Mais c'est la dernière rencontre de Villas-Boas contre Manchester City qui a laissé des traces. Au début de la saison 2013-2014, Tottenham prend une énorme rouste (6-0) à l'Etihad Stadium. Une défaite corsée qui va sceller le destin de l'entraîneur lusitanien sur le banc des Spurs et l'entraînera vers un exil en Russie, du côté du Zenit Saint-Pétersbourg.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp