PSG : Un ancien joueur flingue Thomas Tuchel pour ses choix

Tuchel a titularisé Marquinhos au sein du milieu de terrain du PSG. Publié le 29 octobre 2020 à 09:30

Le PSG s'est imposé (2-0) sur la pelouse d'Istanbul Basaksehir, mercredi soir, pour le compte de la deuxième journée de Ligue des champions. Un ouf de soulagement pour Thomas Tuchel et ses joueurs après la défaite inaugurale contre Manchester United. Mais les choix du coach allemand, notamment de placer Marquinhos au milieu, restent vivement critiqués.

Le PSG décevant mais victorieux

Les Parisiens ont fait le boulot mercredi soir à Istanbul, contre le Basaksehir. Au terme d'un match laborieux et pas toujours maîtrisé, le PSG a pris les trois points grâce à un doublé de Moise Kean (64', 79') et s'offre un peu d'air en Ligue des champions, après avoir concédé une première défaite sur sa pelouse contre Manchester United la semaine dernière (1-2). Pour Mevlut Erding, l'ancien joueur du Paris SG (2009-2012) et de Basaksehir (2017-2019), interrogé par L'Equipe, le champion de France a été "décevant collectivement". L'attaquant a "même trouvé Basaksehir plus brillant dans son fonds de jeu, plus dangereux jusqu'à l'ouverture du score, qui leur a mis un coup sur la tête. Je m'attendais à une plus grande maîtrise du PSG", qui peut remercier son gardien Keylor Navas qui l'a "maintenu dans le match".

Marquinhos au milieu, ça ne passe pas

Les hommes de Thomas Tuchel n'ont pas été convaincants dans le jeu, malgré quelques éclairs de Kylian Mbappé et Moise Kean, et les choix de l'entraîneur allemand ont une nouvelle fois interpelé. Marquinhosétait encore titularisé au milieu de terrain, tandis que Danilo Pereira reculait en défense centrale. Le capitaine du PSG n'a encore une fois pas semblé très à l'aise dans ce rôle. "C'est du gâchis !, a tonné Mevlut Erding, Marquinhos doit être le patron de cette équipe, mais en défense. C'est là qu'il est leader. Au milieu, il perd de son influence. Je ne comprends pas ce choix de Thomas Tuchel. Il pouvait le justifier avant pour dépanner, pour bricoler quand il n'y avait pas Danilo Pereira. Marquinhos a paru encore en manque de repères, surtout en première mi-temps. Il aura le leadership de cette équipe mais en défense centrale. C'est lui qui incarne la relève de Thiago Silva dans tous les domaines." L'ancien attaquant du PSG n'est pas le seul à ne pas accepter de voir Marquinhos mal utilisé : l'état-major du club commence à perdre patience également.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp