PSG : Thomas Tuchel perd son vestiaire, fronde des joueurs

Marquinhos au milieu, le PSG a de gros doutes. Publié le 29 octobre 2020 à 12:00

La victoire du PSG en Ligue des champions, mercredi, sur la pelouse d'Istanbul Basaksehir (2-0), a donné un peu d'air à Thomas Tuchel mais n'a pas réglé tous les problèmes parisiens, bien au contraire. Les choix du coach allemand, notamment celui de faire jouer Marquinhos au milieu de terrain, ne passent plus dans le vestiaire et les joueurs commencent à se rebeller contre leur entraîneur.

Marquinhos au milieu, c'est définitivement non

Marquinhos au milieu, ça ne passe plus, mais alors plus du tout. Alors que le PSG a relevé la tête en s'imposant en Turquie, contre Istanbul Basaksehir (2-0), grâce à un doublé de Moise Kean, la situation du Brésilien reste l'axe principal des critiques émises à l'encontre de l'entraîneur, Thomas Tuchel. Le coach allemand persiste à faire jouer son capitaine dans l'entrejeu, alors que sa position de référence est en défense centrale. Alors que Leonardo a fait venir une sentinelle en la personne de Danilo Pereira, Tuchel s'obstine, quitte à faire jouer sa recrue en... défense centrale. Pour le consultant Pierre Ménès, le technicien parisien fait ça "pour emmerder Leonardo", qui a jugé la prestation de Marquinhos contre Basaksehir "effroyable". L'ancien attaquant du PSG, Mevlut Erding, lui, "ne comprend pas" le choix de Thomas Tuchel.

Mais l'entraîneur allemand persiste et signe. Et n'hésite pas à défendre sa position contre vents et marées. Après le match à Istanbul, il s'est emporté en conférence de presse : "Des critiques ? Tout le monde peut faire des critiques. Tout le monde estime que Marquinhos est meilleur en défense ? Il a joué où l'année dernière ? Et on a fait quoi, finale de Ligue des champions ? Ok. Et quatre titres. C'est ma décision, il y a beaucoup de raisons pour lesquelles il joue là." Un message clair du coach du PSG, qui s'est évertué ces derniers jours à expliquer que Danilo peut faire un excellent défenseur central, prouvant qu'il ne compte pas revenir sur sa décision de si tôt. Et Pierre Ménès de réagir : "En revanche, quand Tuchel déclare à la fin de la rencontre qu’il ne comprend pas le débat sur la présence de Marquinhos au milieu, j’ai envie de lui demander s’il a vu le match." Le consultant de Canal+ estime qu'il "y a beaucoup de choses à régler au sein du club parisien et rien n’incite à l’optimisme".

Les joueurs du PSG vent debout contre Tuchel

Mais les observateurs, les journalistes et les anciens joueurs du PSG ne sont pas les seuls à s'interroger sur les choix de Thomas Tuchel quant à Marquinhos. L'ancien entraîneur du Borussia Dortmund commence à faire, de plus en plus, l'unanimité contre lui. Y compris dans son vestiaire. En effet, L'Equipe révèle ce jeudi que des voix dans le vestiaire parisien s'élèvent contre Tuchel. "Cette « décision sportive », comme il la qualifie, a renforcé les nombreuses interrogations en cours en interne, y compris à son sujet. Elle n’est tout simplement pas comprise par une partie du vestiaire. Mercredi soir, le technicien l’a de nouveau assumée et on jurerait que son message s’adressait aussi à ses joueurs", écrit le quotidien sportif. On sait notamment que certains éléments clés de l'effectif parisien ne font plus corps avec leur entraîneur.

C'est le cas de Kylian Mbappé, dont ont récemment été révélées les conditions qu'il a posées pour une prolongation de son contrat, qui prend fin en juin 2022. L'une d'elles est le départ de Thomas Tuchel, que le joueur n'estime plus capable de gérer et mener son groupe vers le succès ultime en Ligue des champions, malgré la parenthèse enchantée du Final 8 de Lisbonne au mois d'août. Les attitudes de certains joueurs sur le terrain traduisent aussi un certain malaise dans les rangs du PSG, avec des stars moins réceptives, moins impliquées. Selon le site ParisFans, Marquinhos lui-même aurait fait part de son incompréhension. Discrètement, car le capitaine du Paris SG ne veut pas plonger son club dans une crise, mais le Brésilien serait appuyé par plusieurs de ses partenaires. D'autres cadres sont aussi de son avis, comme Kylian Mbappé, précédemment cité, mais également Neymar, Keylor Navas ou encore Presnel Kimpembe. Des joueurs à l'influence certaine et dont les avis vont être particulièrement écoutés par l'état-major parisien, qui doit bientôt statuer sur le sort de Thomas Tuchel.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp