PSG Mercato : Et si Paris se débarrassait de Kylian Mbappé ?

Ne serait-ce pas le bon moment pour le PSG de faire partir Kylian Mbappé ? Publié le 29 octobre 2020 à 15:30

La victoire du PSG sur le terrain du Basaksehir Istanbul tient en grande partie aux deux passes décisives de Kylian Mbappé pour Moise Kean, mais le jeune attaquant de l'équipe de France reste très critiqué pour le peu d'efforts qu'il fournit durant les rencontres, au point d'agacer sa direction.

Kylian Mbappé ne fait plus l'unanimité

Malgré ses deux passes décisives pour Moise Kean contre Istanbul Basaksehir (2-0), mercredi, lors du deuxième match de la phase de poule de Ligue des champions, Kylian Mbappé reste sous le feu des critiques. Sur le terrain, l'attitude du jeune international de 21 ans inquiète parmi les observateurs, mais également en interne. Sa nonchalance, son manque de repli défensif, son individualisme lui sont régulièrement reprochés. Et même si, dans une interview donnée sur le site officiel du PSG, Mbappé a fait amende honorable, assurant qu'il avait conscience de son "égoïsme", inhérent au poste d'attaque, et qu'il travaillait dur sur ses défauts afin de les gommer, le joueur est de plus en plus pointé du doigt. Sous contrat jusqu'en juin 2022 et, pour le moment, dans l'impasse quant à une prolongation, Kylian Mbappé a des envies d'ailleurs, mais ne serait-ce surtout pas le bon moment pour le PSG de s'en débarrasser avant qu'il ne devienne un poids trop lourd à porter pour le club ?

Acheté en 2017 à l'AS Monaco pour environ 180 millions d'euros, le n°7 du PSG peine à franchir un nouveau palier. Adulé à ses débuts tonitruants, Kylian Mbappé est désormais plus souvent moqué qu'adoré. Ses performances sur le terrain en sont la principale cause. On se rappelle évidemment de son occasion manquée contre le Bayern Munich en finale de la Ligue des champions, seul face au but de Manuel Neuer. Ses errements dans la finition commencent à énerver, de même que son attitude trop individualiste ou bornée à combiner avec le seul Neymar. Thomas Tuchel prend petit à petit conscience des manques de sa pépite, comme il l'a révélé après le match à Istanbul. "On sait que Kylian aime décrocher avec Neymar dans les petits espaces, a expliqué le coach allemand au micro de RMC. Et des fois, on manque d’un gars devant comme Moise Kean pour finir ou pour fixer un défenseur afin d’ouvrir l’espace pour Mbappé et Neymar. C’est pour ça qu’on a décidé de jouer avec deux attaquants. Moise Kean a la capacité de combattre physiquement avec les défenseurs centraux, ce qui n’est pas la caractéristique de Kylian." Un reproche à peine masqué.

Le PSG doit-il le vendre au plus vite ?

À Istanbul, Kylian Mbappé s'est à nouveau fait remarquer par le peu de courses effectuées, son absence de repli défensif. Fred Hermel, consultant pour RMC, s'en est étonné, en comparant les efforts du Parisien à ceux de Lionel Messi. "Messi ne court pas, il n'en a pas besoin, a constaté Hermel. C'est un autre football avec Messi, il n'est pas là pour ça, il court seulement quand il en a besoin." Pour base de sa réflexion, le spécialiste du foot espagnol s'est appuyé sur les chiffres des deux joueurs et a remarqué que Kylian Mbappé n'avait couru que 7,9 km à Istanbul, alors que les joueurs en avalent en moyenne 10 par match. Pour un attaquant avec une telle vitesse, le joueur du PSG n'a effectué que 28 courses à haute intensité. Lionel Messi, avec le FC Barcelone contre la Juventus, a couvert 8,3 km et effectué 29 sprints. "Une statistique terrible pour Mbappé", a jugé Fred Hermel, après ses 7,6 km contre Manchester United, faisant de lui le joueur qui a le moins couru lors de cette rencontre.

Pourtant, Kylian Mbappé, avec ses deux passes décisives mercredi, a montré du mieux dans son sens du collectif. Il est le meilleur passeur du PSG en Ligue des champions depuis son arrivée en 2017 et, surtout, il n'avait couru que 7,6 km lors du huitième de finale de Coupe du monde entre la France et l'Argentine, marchant 81% du temps, et terminant la rencontre avec deux buts et un penalty provoqué au compteur. Mais ce sont peut-être les actes extrasportifs de l'attaquant qui pourrait faire fléchir la direction parisienne. Mbappé est très impliqué dans les discussions tactiques : il défend Marquinhos et ne comprend pas la volonté de Tuchel de le faire jouer milieu de terrain, il est de la réunion avec Leonardo pour demander des renforts pendant le mercato et exigerait le départ de l'entraîneur allemand afin de débuter des négociations de prolongation. Cela commence à faire beaucoup pour la direction du Paris SG, qui voudrait tirer le meilleur prix possible pour son joueur. Et le plus tôt possible : en prolongeant Mbappé, le PSG s'assure un énorme transfert à venir et une grosse entrée d'argent, couplée aux 25 millions bruts que le club économiserait par an avec le salaire actuel du joueur, qui risque de se montrer gourmand pour prolonger. De quoi donner envie aux dirigeants parisiens de pousser Kylian Mbappé vers la sortie, du côté du Real Madrid ou de Manchester United par exemple...





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp