PSG : Quand Ancelotti éclatait une bouteille sur Zlatan

PSG : Thiago Motta raconte une scène entre Zlatan Ibrahimovic et Carlo Ancelotti. Publié le 30 octobre 2020 à 14:00

Il semble déjà loin le temps où Zlatan Ibrahimovic et Carlo Ancelotti se côtoyaient dans les vestiaires du PSG. C'était lors de la saison 2012-2013 et Thiago Motta, qui était également dans l'équipe d'alors, a raconté un épisode particulier qui aurait pu très mal finir entre les deux hommes, notamment quand on connait la personnalité explosive du Suédois.

Thiago Motta raconte son PSG

Thiago Motta a passé de nombreuses années au PSG, comme joueur d'abord, de 2012 à 2018, puis en tant qu'entraîneur des U19 parisiens pendant un an. La saison dernière, il a été nommé coach du Genoa, en Serie A, en octobre avant d'être démis de ses fonctions seulement deux mois plus tard, alors que le club était dernier du championnat. Depuis, l'Italien parfait ses gammes d'entraineur en passant ses diplômes et reste dans le giron du Paris SG. À l'occasion d'un entretien accordé à RMC, Thiago Motta est revenu sur ses longues années parisiennes, à grands renforts d'anecdotes de vestiaire. L'une d'entre elle a retenu l'attention et raconte une scène improbable qui s'est déroulée entre Carlo Ancelotti, coach de 2011 à 2013, et Zlatan Ibrahimovic, qui a marqué la légende du PSG à travers quatre longues saisons.

Carlo Ancelotti fâché, Ibrahimovic paye les pots cassés

"Carlo Ancelotti, on le savait, il ne s'énervait pas trop, raconte Thiago Motta. Mais quand il s'énervait, c'était... Tu le voyais de loin quad il était enervé parce qu'il était rouge et parlait italien. Il était incapable de parler français dans ces moments-là. Ce jour-là, il arrive dans le vestiaire et il est très en colère. Notre match est moyen, contre une équipe qui n'aurait pas dû nous mettre en difficulté." L'entraîneur du PSG pique alors une colère noire dans le vestiaire. "Il y avait une bouteille d'eau, elle était vide, je pense. Il a frappé dedans et elle a atterri dans la tête d'Ibra." Moment de flottement dans le vestiaire, décrit Thiago Motta. "On se demande ce qui va se passer. Imaginez la tête de Zlatan. Mais Ibra a compris, comme tous les autres. C'était un moment où Carlo n'était pas content et il avait raison. Il n'a pas fait exprès, bien sûr, et il ne s'est rien passé. Carlo a continué de crier et Ibra a regardé ses chaussures. Il avait beaucoup de respect pour Carlo Ancelotti." On imagine mal Zlatan Ibrahimovic, qui fait désormais les beaux jours de l'AC Milan, à 39 ans, réagir de la sorte avec n'importe qui !





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp