Info et résultat d'Angers SCO en Ligue 1 et au mercato

SCO Angers : Le mercato estival arrive à grands pas pour l'Angers SCO. Le club angevin dispute sa sixième saison en L1 mais pourrait rejoindre la Ligue 2 la saison prochaine à cause de ses mauvais résultats. Alors que les rumeurs de transfert s'amplifient, nous faisons le point sur l'info mercato de l'Angers SCO et sur ses résultats en Ligue 1.

Toute l'actualité Foot de Angers SCO

Mercato Angers SCO

La saison de football 2022-2023 est bien lancée et Angers SCO est à la recherche des meilleurs joueurs pour renforcer son effectif. Cette saison, le club s’est fixé comme objectif de se maintenir en Ligue 1. Afin d’atteindre cet objectif, Angers SCO a mis en place un plan de recrutement ambitieux pour le mercato hivernal. Ce mercato d'Angers SCO promet d'être mouvementé puisque sa présence en L1 la saison prochaine dépendra de la performance de ses nouveaux joueurs.

Pour l'histoire, le SCO Angers n’acquiert le statut professionnel qu’après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. A l’Époque, le club n’est pas le seul club d’Angers. Les frères Fortin avaient la volonté de construire un nouveau club pour concurrencer l’autre club de la ville à savoir le Club Sportif Julien Bessonneau. En 1923, le SCO avait succédé au Angers Université Club. En 1931, le club des frères Fortin devient le plus grand club de la ville.

Raymond Kopa, plus grand joueur angevin

L’après-guerre est décisif pour le nouveau club fort d’Angers. Grace à de bonnes prestations Angers était en deuxième division, avec la volonté de remonter en première division. Le club est ambitieux et arrive à attirer des joueurs de renoms. L’un des plus grands joueurs de l’histoire du football français a débuté sa carrière au SCO d’Angers : Raymond Kopaszewski dit Kopa. Cela a failli ne jamais arriver, car deux clubs étaient à la lutte, le SCO d’Angers et le Stade de Reims. Kopaszewski, souhaitait attendre une offre de Reims, cependant cette offre n’est jamais arrivée. Angers a réussi à enrôler le jeune Kopaszewski devenu ensuite Kopa en lui promettant entre autres un poste d’électricien. Le jeune Kopa va participer aux bons parcours récurrents des Angevins en coupe de France. Il y jouera pendant deux ans entre 1949 et 1951 avant de partir au Stade de Reims. Symbole de la fierté angevine, le stade du SCO d’Angers porte le nom de Raymond Kopa depuis 2017.

Au début des années disco, Angers est en première division et s’installe petit à petit comme une référence en France. Les bonnes performances du club de la Maine-et-Loire lui permettent de se qualifier pour la coupe d’Europe de l’UEFA. Les Angevins ont eu la possibilité de faire deux matchs de coupe d’Europe de l’UEFA. Deux matchs contre le Dynamo Berlin. Après un match nul 1-1 à Jean Bouin les Angevins s’inclinent en Allemagne, à l’issue du match retour le SCO est éliminé de la coupe d’Europe. A ce jour, ce sont toujours les seuls matchs de coupe d’Europe joués par le SCO d’Angers. Ainsi, le club peut se targuer d’avoir participé dans son histoire à une compétition européenne, ce qui n’est pas le cas de tous les clubs français.

La génération dorée du SCO Angers

Les années 70 marquent un tournant pour le club du Maine-et-Loire, Angers se classe 5ème en 1972, 4ème en 1973 et 5ème en 1974. Le groupe est mené par des fers de lance très talentueux qui deviennent grâce à leur performance avec le SCO des internationaux français.  L'ailier droit Michel Margottin , Jean-Pierre Dogliani et Jean Deloffre ont porté le maillot de l’Equipe de France. Par ailleurs, cette génération dorée est symbolisée par un homme : Jean-Marc Guillou. Le meneur de jeu formé au club, a pris les clés du jeu du SCO après le départ de Dogliani. Longtemps cantonné au monde amateur Jean-Marc Guillou a pris du galon chaque année avant de devenir un incontournable dans le onze d’Angers.

Les années Champagne avec Saïd Chabane

Saïd Chabane reprend le club en 2011, l’année où le club atteint la demi-finale de la coupe de France, éliminé par le Paris Saint-Germain. 2011 est décidément une année charnière pour le club du Maine-et-Loire, car cette année, l’entraîneur emblématique Stéphane Moulin est nommé à la tête de l’équipe première. Stéphane Moulin était à la tête de l’équipe réserve. Au cours de sa première année il réussira à maintenir le club en Ligue 2.  Une performance qu’il réitérera chaque année jusqu’à la fameuse saison 2014-2015 …

Le 22 mai 2015, Angers remonte en Ligue 1, pour la première fois depuis plus de 20 ans. Les bons résultats du club sont dûs à la bonne entente entre le président, le directeur sportif et l’entraîneur. Cette entente cordiale entre Saïd Chabane, Olivier Pickeu et Stéphane Moulin est à louer car c’est une rareté dans l’élite du football français. Leur confiance mutuelle va permettre aux Scoïstes d’engranger une pluralité de succès.  Le président Chabane va permettre au SCO de rentrer dans une nouvelle ère, il va structurer le club pour en faire un véritable club de Ligue 1. En 2014, le club réouvre son centre de formation. Un centre de formation qui a vu éclore des joueurs comme Nicolas Pépé l’ailier Ivoirien d’Arsenal, Rayan Ait-Nouri le défenseur franco-algérien de Wolverhampton, Ludovic Ajorque l’attaquant de Strasbourg ou encore Vincent Manceau, Sofiane Boufal et le prodige Mohammed-Ali Cho qui font encore partis de l’effectif du SCO cette saison. Des joueurs qui démontrent la qualité de la formation Angevine.

De plus, le club a toujours su se maintenir aisément en Ligue 1.  Les années Moulin, c’est la découverte pour le football français du club d’Angers.  La formation coaché par Stéphane Moulin était une équipe physique et rugueuse réputée défensive. Les Angevins étaient régulièrement classés dans les meilleures défenses d’Europe. Historiquement connu pour son jeu léché et offensif, les Scoïstes vont se démarquer avec leur jeu défensif, avec leur capacité annihiler les meilleures attaques de l’hexagone. La décennie Moulin, c’est aussi une place honorifique de vice-champion d’automne en 2017 derrière le grand Paris Saint-Germain. Stéphane Moulin est logiquement considéré comme le meilleur entraîneur de l’histoire du SCO d’Angers. Comme fait d’armes à son actif, il a réussi à faire remonter le club en 2015. Avec sa bande l’ex-entraîneur Angevin a réussi à se hisser au stade de France en 2017 avant de buter en finale de la coupe de France face au Paris Saint-Germain.  

Le SCO et le Mercato

D’autre part, en ce qui concerne le mercato, le club de Saïd Chabane a multiplié les bons coups sur le marché, en termes d’achats et de ventes. Le club a vu l’éclosion de très bons joueurs, les ventes de ces joueurs ont permis de renflouer les caisses du club. Jeff Reine-Adelaïde a été vendu 25 millions d’euros à Lyon en 2019. Karl Toko-Ekambi, l’attaquant camerounais a lui été vendu 18 millions d’euros à Villareal en 2019. La grosse vente la plus récente était celle du défenseur franco-algérien formé au club, Rayan Ait-Nouri. Ait-Nouri a été vendu pour 11 millions d’euros au club anglais de Wolverhampton. Ces ventes ont permis au SCO d’Angers d’effectuer des travaux dans son centre de formation, de financer les travaux des nouvelles tribunes au stade Raymond Kopa. Enfin, ces ventes ont permis de considérablement augmenter le budget prévisionnel du club.

Lorsque le club a été repris par Saïd Chabane, le budget prévisionnel s’élevait à 8,5 millions d’euros. En 2021, le budget prévisionnel du SCO d’Angers s’élevait à 45 millions d’euros. Entre 2017 et 2021, le budget des Scoïstes est passé de 27 millions d’euros à 45 millions d‘euros, et ce, malgré la baisse des droits TV, ce qui montre l’importance des transferts pour le club du Maine-et-Loire. Le symbole d’un club plus accès sur les ventes que sur les achats, le joueur le plus cher de l’histoire du club est Paul Bernardoni. Le gardien de 24 ans, a été acheté 7,5 millions d’euros en 2020, aux Girondins de Bordeaux.

L’épopée de 2017

En confiance après une première partie de saison historique, le SCO débute sa campagne en coupe de France face aux pensionnaires de CFA de l’US Granvillaise avec une victoire 2-1. Ensuite, Angers se qualifie pour les 8èmes de finale de la coupe de France grâce à la victoire à Raymond Kopa face au Stade Malherbe de Caen. En 8ème de finale, les Angevins croisent la route des Corses du CA Bastia, Angers se qualifie après la victoire 1-0. En quart de finale, les Scoïstes éliminent les Girondins de Bordeaux, victoire 2-1 des Angevins à domicile. À une marche de la finale, Angers reçoit l’En Avant Guingamp pour décrocher son ticket pour la finale de la coupe de France. Le SCO d’Angers ne manque pas cette occasion et se qualifie 50 ans plus tard en battant 2-1 Les Guingampais.

L’éclatement du trio magique et l’état actuel du club

Après une décennie à la tête de l’équipe, Stéphane Moulin décide de quitter le club avec tout son staff. Son dernier match fut une défaite face à Lille qui a permis aux Lillois d’être  sacrés champions de France. Depuis aout 2021 il a été remplacé par Gérard Baticle, limogé lui aussi après 54 matchs. 

À cause de démêlés avec la justice, Saïd Chabane doit prendre du recul avec le club. Quant au directeur sportif Olivier Pickeu, il a été démis de ses fonctions en mars 2020. Du trio magique, il ne reste plus qu’un, le propriétaire du Club : Saïd Chabane. Le président et propriétaire du club a fêté ses 11 ans à la tête du club le 21 décembre 2022.

Effectif du SCO Angers 2022-2023

Entraîneurs : Cabdelaziz Bouhazama

Attaquants : Marin Jakolis, Adrien Hunou, Jean-Mattéo Bahoya Négoce, Abdallah Dipo Sima, Ulrick Brad Eneme-Ella, Jason Mbock, Amine Salama, Sofiane Boufal, Loïs Diony.

Milieux de terrain : Sada Thioub, Waniss Taibi, Ibrahim Amadou, Yassine Belkdim, Azzedine Ounahi, Batista Adélino Mendy, Nabil Bentaleb, Himad Abdelli, Pierrick Capelle, Antonin Bobichon, Farid El Melali.

Défenseurs : Yan Valery, Ousmane Camara, Abdoulaye Bamba, Miha Blazic, Souleyman Keli Doumbia, Ilyés Chétti, Ali Kalla, Cédric Hountondji, Halid Sabanovic,

Gardiens de but : Yahia Fofana, Paul Bernardoni, Melvin Zinga, Théo Borne.