OM : Incidents à Angers, un dirigeant de Marseille déballe tout

La fin du match entre Angers SCO et l' OM a été marquée par des violents incidents. Publié par Timothée Jean le 24 septembre 2021 à 11:46

Les violents incidents survenus à l’issue du match nul (0-0) entre Angers SCO et l’ OM continuent de susciter des réactions. Un dirigeant marseillais s’est prononcé sur le sujet et rejette la faute sur le club angevin.

Les vérités d'un dirigeant de l' OM sur les incidents à Angers

Une triste soirée ! Alors qu’Angers SCO et l’ Olympique de Marseille se sont partagés les points lors de la 7e journée de Ligue 1, l’issue de la rencontre a pris une tournure déplorable. L’incident a débuté après le coup de sifflet final, lorsque des supporters marseillais, sortis du parcage visiteurs, sont descendus sur la pelouse avec la ferme volonté d’en découdre avec leurs homologues angevins. Une scène qui s’était déjà produite quelques semaines plus tôt lors du match entre l’ Olympique de Marseille et l’OGC Nice. Le club phocéen est alors vivement pointé du doigt après ces violents débordements survenus à Angers.

Mais un dirigeant de l’Olympique de Marseille a tenu à défendre son club en donnant sa version des faits. Ce dirigeant, dont l’identité n’a pas été dévoilée par L’Équipe, rejette la faute sur le SCO. « À Angers, deux bombes agricoles sont balancées dans notre tribune à la fin, on empêche nos stadiers d’être en bas du parcage, du coup, ils sont dans la foule et nos supporters forcent le passage. S’ils sont en bas, personne n’avance. Et la sécurité angevine ne retient personne, de son côté », a-t-il expliqué dans des propos rapportés par le quotidien sportif.

Il dénonce un manque de sécurité

Et le dirigeant de l’ Olympique de Marseille ne s’est pas arrêté là. Il a ensuite dénoncé des conditions de sécurité défaillantes au Stade Raymond-Kopa. « On a l’impression que certains clubs prennent vraiment la sécurité à la légère. On a l’impression qu’ils mettent le même dispositif pour nous que pour les autres clubs. Comment se fait-il qu’on n’arrive pas à gérer 500 supporters dans un stade ? On en gère plus de 50 000 sans problème au Vélodrome, à chaque match, avec des moyens adéquats », a-t-il ajouté. Au regard de ces violents incidents, la LFP vient de sanctionner les deux clubs.





Afficher les commentaires