Ex-PSG : Thomas Tuchel cible les différences entre la PL et la Ligue 1

Thomas Tuchel sous les couleurs de Chelsea. Publié par Chemssdine le 11 février 2021 à 22:35

Entraîneur de Chelsea depuis quelques semaines, Thomas Tuchel a vite rebondi depuis la fin de son aventure prématurée avec le PSG. Rapidement providentiel avec le club londonien, le technicien allemand a découvert la Premier League, un championnat qu"il préfére largement à la Ligue 1...

Tuchel adore la Premier League

Intégration express pour Thomas Tuchel à Chelsea. Intronisé à la fin du mois de janvier sur le banc des Blues, le coach allemand s'est vite fondu dans le moule et le club présidé par Roman Abrahamovitch n'a plus perdu avec l'ancien tacticien du Borussia Dortmund. Une adaptation rapide qui puise son explication dans la longue observation de la Premier League par Tuchel, comme ce dernier l'a expliqué en conférence de presse : "Nous avons suivi la Premier League de très près et nous avons eu quelques matchs internationaux et de Ligue des champions contre vos grosses équipes ici en Angleterre. Donc ce n’était pas une surprise. (...) Mais quand à la fin tu le ressens avec ton expérience sur la ligne de touche tous les trois jours, c'est encore différent parce que soudainement, tu l'expérimentes. Il y a une grande intensité aussi pour l’entraîneur, une grande implication physique. "

Le tacle de Tuchel à la Ligue 1

Heureux en Angleterre, l'ancien boss de Mayence sent la différence avec la Ligue 1 et l'a fait savoir en assénant un tacle subtil au championnat hexagonal : "Les équipes sont très disciplinées en défense, dans leur structure, dans leurs convictions et dans leur approche. Donc elles ont beaucoup confiance dans leur façon de jouer contre les grosses équipes, a indiqué le coach allemand, en parlant du niveau du championnat anglais. Tout le monde essaie de se battre contre les grosses équipes pour gagner. Personne ne se contente d'un bon match nul et peut-être d'une défaite serrée et en étant content." Une déclaration qui donnera sûrement le sourire à Vincent Labrune.





Afficher les commentaires