Ligue 1 : combien vont toucher les clubs français avec la CVC

Afficher l’index Masquer l’index

En vertu de l’accord contracté avec le fonds d’investissement CVC, les sept plus gros clubs de Ligue 1 vont récupérer le restant d’une somme globale qui leur a été attribuée en 2022.

La dernière tranche de CVC pour la Ligue 1

À l’heure où les droits TV du championnat de France n’ont toujours pas trouvé preneur, certains clubs de Ligue 1, mais aussi de Ligue 2 s’apprêtent à toucher la dernière tranche des fonds alloués par CVC Capital Partners. Ce fonds d’investissement a acquis 13 % des revenus d’une nouvelle société commerciale dédiée à la valorisation du football professionnel français en échange d’un apport de 1,5 milliard d’euros.

Cette manne financière du fond luxembourgeois, validé en mars 2022, devait s’étaler sur trois ans avec une répartition très précise validée par le Conseil d’administration de la Ligue. Les sept clubs les plus importants de Ligue 1 bénéficieront donc de cette ultime tranche. Ils peuvent choisir de recevoir cet argent avant fin juin 2024, afin de l’inclure dans l’exercice 2023-2024, ou après le 30 juin pour l’intégrer dans l’exercice 2024-2025.

À lire Mercato OL : des pistes sur un cadre de l’équipe

Pourquoi CVC Capital Partners a-t-il investi dans le football français ?

Dans tous les cas, la commission d’octroi des fonds de CVC de la LFP (dans laquelle siège le président de la DNCG) devra valider le fléchage des fonds vers des projets concrets d’investissements structurels liés aux infrastructures, au digital/marketing, développement international, etc. En aucun cas, ces versements ne devront servir à combler des pertes ou se substituer aux apports des actionnaires si nécessaire.

C’est au printemps 2022, qu’un accord a été trouvé avec CVC Capital Partners, un fonds d’investissement luxembourgeois parmi les dix plus puissants au monde, pour un apport de 1,5 milliard d’euros. En effet, face aux pertes colossales causées par la crise Covid et la défection de Mediapro fin 2020, le football français était au bord de la faillite. Vincent Labrune, élu président de la LFP en septembre 2020, et ses équipes ont donc cherché des fonds pour sauver les clubs. La LFP a cédé 13 % des revenus d’une société commerciale sans limitation de durée.

Avec le soutien financier de la CVC, les grands clubs de Ligue 1 espèrent renforcer leur position et assurer leur compétitivité, alors que les droits télévisés du championnat sont toujours en négociation.


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !



Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :