OL : Rudi Garcia, en mode C1, regrette une grosse injustice

OL : Rudi Garcia, en mode C1, regrette une grosse injustice Publié par Matthieu le 23 février 2021 à 10:00

Sans Coupe d'Europe à jouer, l'OL de Rudi Garcia réalise une très belle saison de Ligue 1. Les Lyonnais tiennent bon pour le moment, intercalés entre le LOSC, leader du championnat, et le Paris Saint-Germain, champion en titre et seulement troisième. L'entraîneur des Gones, très décrié à son arrivée à Lyon, après un passage à l'Olympique de Marseille fini en eau de boudin, a su trouver de la crédibilité aux yeux des supporters grâce à l'épopée des Rhodaniens en Ligue des champions, qui ont atteint la demi-finale cet été lors du Final 8 de Lisbonne. Des regrets et des souvenirs pour le technicien, champion de France avec Lille OSC en 2011.

Rudi Garcia voulait gagner la Ligue des champions

L'OL avait surpris son monde cet été. Alors que la presse sportive française n'avait d'yeux que pour le PSG, qui réalisait enfin une épopée en Ligue des champions, Lyon faisait son bonhomme de chemin et sortait successivement des équipes bien plus renommées que celles affrontées par les champions de France en titre : la Juventus en huitièmes de finale, le Manchester City en quarts, avant de subir la loi du Bayern Munich, futur vainqueur contre l'équipe dirigée alors par Thomas Tuchel. "Je voulais vraiment gagner la Ligue des champions avec l'OL l'été dernier, ça ne s'est pas fait, a regretté Rudi Garcia dans un entretien accordé à France Football. Maintenant, j'espère pouvoir les qualifier à nouveau pour cette compétition."

Cette aventure européenne avait été bien particulière. L'OL avait joué son match aller contre la Vieille Dame fin février, avant de retrouver les Turinois pour le retour en août. "Paradoxalement, cette interruption a peut-être un peu rendu service à Rudi, a expliqué Alain Perrin, ancien coach de Lyon, toujours dans France Football. Car le groupe s'est retrouvé pour la préparation de la finale de Coupe de la Ligue et le Final 8 avant la reprise du championnat à huis clos. Ça a annihilé la fronde populaire, ou en tout cas son expression. Forcément, ça a donné un peu d'oxygène à Rudi." Ce que confirme le technicien de l'Olympique Lyonnais : "C'est vrai qu'en juin, on a pu installer un esprit commando car on avait la finale de la Coupe de la Ligue et une qualification à obtenir en C1. Et, comme les joueurs avaient déjà senti qu'on avait décidé de prendre depuis plusieurs mois, qu'il y avait une montée en puissance, ils étaient encore plus convaincus de tout donner en juin pour être au maximum ensuite."

Dans le collimateur des supporters de l'OL

Malheureusement, le Bayern Munich a été trop fort, mais l'OL a profité de cette épopée pour se lancer dans une nouvelle saison de manière tonitruante. Avec, pourquoi pas, le titre en Ligue 1 à la fin de la saison. Ce serait le deuxième après Lille pour Rudi Garcia : "Le premier, c’est comme le premier amour, il vous marque à tout jamais. Mais, oui, être champion avec Lyon, ce serait plus fort compte tenu de la présence du PSG qui doit gagner le titre chaque année. Mais, pour l’instant, le classement dit que nous ne sommes pas en tête." En attendant la rédemption totale, Rudi Garcia garde un mauvais souvenir de son arrivée en terres lyonnaises. "Peut-être ai-je fait preuve de naïveté, c’est possible, commente-t-il a posteriori. Mais j’ai trouvé tout cela injuste, je le pense toujours d’ailleurs. Quand Lyon est venu me chercher, ils étaient un point seulement devant le dernier du championnat. Donc même si j’ai trouvé mon accueil injuste, je n’avais pas vraiment de temps à perdre avec ce paramètre-là, et faire ce que j’ai toujours fait : travailler fort pour obtenir des résultats." Et si tout n'est pas parfait, l'OL est sur la bonne voie cette saison.



Afficher les commentaires