FC Nantes Mercato : Randal Kolo Muani, son transfert se complique

Randal Kolo Muani, attaquant du FC Nantes. Publié par ALEXIS le 28 juillet 2021 à 16:58

Randal Kolo Muani, le joueur le plus courtisé en ce moment au FC Nantes, devrait quitter son club formateur pendant ce mercato d’été. Mais son transfert se complique du fait de l’implication de nombreux intermédiaires.

FC Nantes : ça se bouscule pour recruter Kolo Muani

À un an de la fin de son contrat au FC Nantes, Randal Kolo Muani est sur le marché des transferts. De plus, il a plusieurs clubs à ses trousses. En dehors de l’Eintracht Francfort, qui a la préférence de l’attaquant des Canaris, le RB Leipzig en Bundesliga, Southampton et Watford FC en Premier League sont sur les rangs pour tenter de le recruter. En Ligue 1, le profil du buteur du FCN intéresse l’OL, en quête d’un avant-centre pour remplacer Memphis Depay dans son effectif. Le LOSC aussi a coché le nom de Randal Kolo Muani. Aux yeux des dirigeants du club champion de France, il serait le remplaçant idéal de leur meilleur buteur Burak Yilmaz, que Christophe Galtier tente d’attirer à l’OGC Nice.

Le clan de l'attaquant du FCN veut des commissions

Conscient de l’intérêt de ces nombreux prétendants, le clan de l’international espoir tricolore tente de contrôler le transfert de ce dernier. Selon les indiscrétions du journaliste Romain Molina, « le frère de Randal Kolo Muani tente actuellement de s’immiscer dans les négociations en disant aux agents déjà en place qu’il veut 80 % de leurs 20 % de commissions ». La source révèle que « neuf différents agents ou membres de la famille ont tenté une incursion dans les négociations récemment avec Southampton ».

Surpris par l’irruption anormale des proches de n°23 du FC Nantes dans le dossier de son transfert, le confrère ne doute pas que « les familles-agents de joueurs sont un phénomène parfois destructeur ». Et il n’est pas exclu que la présence de ces nombreux intermédiaires pousse certains prétendants de Randal Kolo Muani à se retirer.





Afficher les commentaires