LOSC Mercato : Du mouvement attendu à Lille avant mercredi !

Olivier Létang a fait le point sur le mercato du LOSC. Publié par JEAN-LUC D le 06 septembre 2021 à 15:30

Malgré la fermeture du mercato français depuis le 31 août à minuit, le LOSC espère encore boucler quelques affaires urgentes d’ici mercredi soir. Les dirigeants lillois s’activent d’ailleurs dans ce sens.

Le LOSC ne retient pas Domagoj Bradaric et Mustafa Kapi

Fidèle à sa stratégie, Lille OSC a réalisé des plus-values sur plusieurs joueurs. Toutefois, mis à part le gardien de but Mike Maignan (AC Milan) et le milieu de terrain Boubakary Soumaré (Leicester), tous les autres cadres de l’effectif lillois sont restés. Mais ce n’est pas encore terminé puisque les dirigeants du LOSC espèrent conclure deux autres départs d’ici mercredi soir et la fermeture du marché dans les pays concernés. Sans compter celui du possible gardien Orestis Karnezis.

« Domagoj Bradaric a refusé un prêt alors que le club l’avait prévenu qu’il ne figurerait pas sur la liste de la C1 (à l’image de Jérémy Pied). Comme pour le jeune milieu Mustafa Kapi (19 ans), une solution pourrait être trouvée en septembre, notamment sur le marché turc qui ferme mercredi. Enfin, le gardien Orestis Karnezis (36 ans) est toujours là, faute de solutions de départ », explique le quotidien L’Équipe.

Olivier Létang fait le point sur le mercato du LOSC

Le président des Dogues a profité de la première trêve internationale de la saison 2021-2022 pour faire le bilan sur le mercato estival de son club. Dans les colonnes de La Voix du Nord, Olivier Létang a notamment révélé qu’un « très grand club » a été proche de signer Renato Sanches. Si le dirigeant lillois ne donne pas le nom de ce club, L’Équipe révèle qu’il s’agit du FC Barcelone qui a été finalement refroidi par la blessure de l’international portugais de 24 ans. Létang a également confirmé le possible départ de Domagoj Bradaric, rétrogradé dans la hiérarchie des défenseurs après l’arrivée du jeune Gabriel Gudmundsson.

« On a été transparent avec Domagoj. On lui a dit que quelqu’un allait arriver. Il y avait des clubs intéressés pour l’accueillir en prêt, il a refusé (…) En tout cas, on voulait un profil différent. Et Gabriel Gudmundsson n’a pas le profil de Reinildo, ni celui de Domagoj. Il peut vraiment jouer plus haut », a expliqué l’ancien directeur sportif du Paris Saint-Germain.





Afficher les commentaires