PSG Mercato : Prolongation Mbappé, l’UEFA arrête une mesure forte

Le PSG dans le collimateur de l'UEFA après la prolongation de Kylian Mbappé. Publié par JEAN-LUC D le 16 juin 2022 à 17:10

PSG Mercato : Après la prolongation de Kylian Mbappé, l’UEFA vient d’arrêter une première mesure économique à l’encontre du Paris SG.

PSG Mercato : Les comptes du Paris SG surveillés par l'UEFA après Mbappé

C’est une nouvelle qui devrait ravir le président de la Ligue espagnole, Javier Tebas. En effet, après la prolongation de Kylian Mbappé jusqu’en juin 2025, le Paris Saint-Germain est de nouveau dans le collimateur de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier. Dans son édition du jour, L’Équipe révèle que l’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), l’organe de contrôle de l’instance européenne, aurait transmis à la direction parisienne une demande de clarification sur son équilibre budgétaire après le renouvellement de l’attaquant français.

« Le PSG est en fait déjà sous surveillance de la part de l’UEFA. Selon nos informations, l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l’instance européenne a en effet adressé, il y a déjà plusieurs semaines, une « demande d’informations » au club parisien après avoir examiné son cas, comme celui de tous les clubs. Autrement dit, des éléments interpellent les experts financiers indépendants travaillant pour l’UEFA sur les finances des Rouge et Bleu. Mais du côté de la Factory, les décideurs parisiens sont plutôt tranquilles et sereins.

PSG Mercato : La réaction du Paris SG à la décision de l’UEFA

Au terme de l’examen approfondi des réponses apportées aux interrogations de l’ICFC, une procédure sera ouverte ou pas contre le Paris Saint-Germain. Mais du côté du club francilien, joint mercredi, « on indique répondre régulièrement à des questions de l'ICFC et on rappelle qu'aucune procédure n'est ouverte actuellement à son encontre », indique le journal L’Équipe.

Concernant les attaques répétées du patron de la Liga, Javier Tebas, Cécile Chaussard, spécialiste en droit du sport, a été très claire. « Je vois mal ce qu'il est possible d'attaquer en France pour la Liga. Car les règles du FPF sont celles de l'UEFA. Et je ne vois pas comment on peut les contester en France. » En attendant, Tebas continue de préparer ses plaintes auprès de l'UEFA et sur le sol français.






Afficher les commentaires