PSG Mercato : 45 M€ pour régler les problèmes de Thomas Tuchel

PSG Mercato : 45 M€ pour régler les problèmes de Thomas Tuchel. Publié le 27 novembre 2020 à 09:30

Le PSG ne s'active pas que sur les dossiers des prolongations de Neymar et Kylian Mbappé. Leonardo étudie toutes les possibilités sur le marché des transferts et pourrait envisager quelques coups lors du mercato hivernal, notamment dans le secteur défensif, source de tensions entre le directeur sportif et l'entraîneur, Thomas Tuchel.

Le PSG cherche activement un défenseur central

Thomas Tuchel souhaitait absolument un défenseur central au mercato d'été pour combler le départ de Thiago Silva. De préférence un joueur de caractère qui aurait pu devenir le nouveau taulier de la défense parisienne au côté de Presnel Kimpembe. Mais toutes les pistes étudiées par Leonardo se sont soldées par des échecs. Antonio Rüdiger plaisait beaucoup au coach du PSG, mais Chelsea en demandait beaucoup trop pour Paris. Le directeur sportif n'a pas lâché l'affaire, y compris depuis la fin de la fenêtre des transferts estivale. Leonardo garde un oeil attentif à la situation de Sergio Ramos au Real Madrid, dont la prolongation se fait attendre. Il lorgne également sur David Alaba, le polyvalent Autrichien, qui ne prolongera pas au Bayern Munich et sera donc libre à l'issue de la saison. C'est actuellement la piste la plus chaude et, sans doute, la plus intéressante pour le secteur défensif du PSG.

Leonardo regarde du côté de Schalke 04

Le mot d'ordre, côté PSG, pour les futurs mercato, est "jeunesse". Paris ne veut plus s'encombrer des gros contrats de joueurs en fin de carrière, d'où la mise au placard du dossier Sergio Ramos. En attaque, Dominik Szoboszlai (20 ans) plait beaucoup à Leonardo. Et, en défense, c'est le joueur de Schalke 04, Ozan Kabak, 20 ans lui aussi, qui est pisté, selon Calciomercato. Le défenseur central turc s'inscrit parfaitement dans le projet de longévité du mercato parisien. Mais il faudra sûrement dépenser la somme rondelette de 45 millions d'euros pour convaincre Jochen Schneider, le directeur sportif de Schalke, de lâcher le joueur. En manque de liquidité, le club allemand ne serait pas contre un départ d'Ozan Kabak dès cet hiver. Ce dernier aura une clause libératoire fixée à 45 millions dès l'été prochain, impossible que le club le laisse partir pour beaucoup moins cet hiver. Mais cette cible est cohérente pour mener à bien les objectifs du PSG.





Par Matthieu