ASSE Mercato : Romeyer répond à Riolo sur la vente du club !

Roland Romeyer, président du directoire de l' ASSE. Publié par JEAN-LUC D le 15 septembre 2021 à 08:08

Daniel Riolo a lâché une bombe hier en assurant que la vente de l’ ASSE était déjà bouclée et qu’il ne restait qu’à régler quelques détails avant l’annonce officielle. Roland Romeyer, le président du directoire de la formation stéphanoise, a fait un nouveau point sur ce gros dossier.

ASSE : la vente du club déjà actée ?

Depuis plusieurs mois déjà, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ont publiquement manifesté leur volonté de vendre l'AS Saint-Étienne. En quête donc d’un successeur, les propriétaires du club ligérien ont peut-être trouvé un potentiel repreneur. En tout cas, Daniel Riolo en est totalement convaincu. « Le club est en vente. Quasi vendu. Et je pense que c'est la débandade totale au club en ce moment », a lancé le journaliste sportif sur les antennes de RMC. Poursuivant, il assure qu’il ne reste plus qu’à régler le cas personnel du président du comité de surveillance de Saint-Étienne Bernard Caïazzo, avant que la fin ne soit définitivement bouclée.

« Là, c'est vendu. Tout est en place. Il faut juste que Bernard Caïazzo trouve un moyen de garder sa place au conseil à la Ligue et après c'est vendu. Il veut garder un pied dans l'histoire. La saison va être ennuyeuse pour Saint-Étienne, avec comme objectif de se sauver pour que la vente se mette en place, que l'acheteur décide avec qui il va continuer. Mettre en place son projet », ajoute Riolo. Sans remettre en cause les propos du chroniqueur de L’After Foot, Romeyer a fixé un nouveau deadline pour la cession des Verts.

ASSE : Romeyer fixe une nouvelle date pour la vente du club

Présent à l'inauguration du Centre sportif Robert-Herbin lundi après-midi, Roland Romeyer, le co-président de l'AS Saint-Étienne a avoué qu’il a bel et bien donné mandat au cabinet KPMG pour trouver rapidement repreneur viable, et espère vivement que l’affaire pourra se régler avant janvier.

« Le problème avec la vente du club c’est que ce n’est pas une épicerie… On a annoncé au mois d’avril, les deux actionnaires, qu’on vendait le club pour un problème de succession et pour permettre au club de peut-être un jour rivaliser avec ceux qui sont très riches », a annoncé le dirigeant stéphanois dans les colonnes du journal Le Progrès.

« Nous avons confié, et signé un mandat avec KPMG qui est spécialiste de la vente et qui examine les candidatures, les contrôle financièrement, voit le projet sportif qu’ils présentent. Mais cela ne se fait pas comme ça. J’espère qu’on pourra y arriver assez rapidement, qu’on trouvera les successeurs adéquats, pour les valeurs, pour le personnel qui est en place et qui est de qualité (…) On va y arriver, je souhaiterais que ça se fasse avant la fin de cette première partie de saison », a-t-il ajouté.





Afficher les commentaires