Transfert Mercato ASSE et l'actualité foot de l'AS Saint-Etienne

ASSE Mercato, c'est l'information foot transfert de l' As Saint-Étienne au quotidien. Trouvez plusieurs sujets d'actualité des Verts de l’Association Sportive de Saint-Étienne, la position des Stéphanois en Ligue 1, les résultats du club en Coupe d'Europe. Découvrez les statistiques de l’équipe en Coupe de France, Coupe de la Ligue et plus encore sur Foot Sur 7.

  • Ville : L'Étrat
  • Division : Ligue 1 Uber Eats
  • Création : 1919
  • Site officiel : http://www.asse.fr
  • - Stade Geoffroy-Guichard -
  • Capacité : 37 587 places
  • Ouvert depuis : 1931
  • Adresse : 14, rue Pierre et Paul Guichard

Toute l'actualité Foot de AS Saint-Étienne

L’Association sportive de Saint-Étienne, faite de charbon et de gloire

Casino et Geoffroy Guichard à l’origine de la création de l’AS Saint-Étienne. En 1912, le groupe Casino crée « l’Amicale des employés de la Société des magasins Casino », une organisation sportive basée à Saint-Étienne, région ouvrière qui comporte de nombreux travailleurs. La couleur verte de la chaîne d’alimentation est déjà adoptée par le club de la Loire. En 1920, le club est renommé « Amical Sporting Club » suite à l’interdiction prononcée par la FFF de placer des marques dans le nom des clubs. Seuls les employés de Casino sont invités à intégrer le club. Finalement, en 1927, l’ « Association Sportive stéphanoise » découle de la fusion entre l’Amical Sporting Club et le Stade forézien. Trois ans plus tard, Geoffroy Guichard, le propriétaire et créateur du groupe Casino, achète un terrain sur lequel il décide de construire l’arène de l’ ASSE. Geoffroy Guichard est le fondateur éponyme du stade, celui-ci  se nommant « stade Geoffroy-Guichard ». Ce n’est que le 26 juin 1933 que le club devient tel qu’on le connaît, l’Association sportive de Saint-Étienne, et obtient le statut professionnel.

Les trente glorieuses années du foot, les Stéphanois sur le toit de l’Europe...

C’est lors de la saison 1938-1939 que Saint-Étienne découvre la première division française. Le club a la chance de voir ses problèmes financiers rapidement résolus grâce au groupe Casino qui injecte souvent de l’argent, mais aussi grâce à des souscriptions publiques. Après être passé tout proche de la faillite, l’AS Saint-Étienne se remet dans le droit chemin et devient même une référence du football français. Pendant 25 ans, les Verts obtiennent la kyrielle de 21 trophées en France. Entre 1957 et 1981, ils raflent 10 titres de champions de France, qui font de l’ASSE le club le plus titré de l’Hexagone. Mais ce n’est pas tout. Six coupes de France et cinq trophées des champions viennent s’ajouter au palmarès. Cette période faste, qu’on pourrait assimiler aux « Trente Glorieuses », atteint son apogée un certain 12 mai 1976, sous les directives de Robert Herbin. Championne de France, l’AS Saint-Étienne s’est qualifiée pour la finale de la Ligue des Champions. Elle affronte le Bayern Munich au Hampden Park de Glasgow, en Écosse. Les Verts sont les plus dangereux et trouvent par 2 fois les fameux « poteaux carrés » du club bavarois. Finalement, l' As Saint-Étienne concède l’ouverture du score. Pourtant blessé, Dominique Rocheteau entre en jeu pour les derniers instants du match, mais le score reste inchangé : cruelle défaite 1-0 pour l’AS Saint-Étienne, acclamée à son retour en France.

Descendre pour mieux remonter, un bouleversement en live

Après d’amples problèmes financiers, l’ AS Saint-Etienne est forcée de se séparer de ses meilleurs joueurs. Dix ans après sa finale perdue à Glasgow, Saint-Étienne est relégué en deuxième division, mais retrouve la D1 dès 1986. Mais le club peine à trouver la stabilité et frôle la catastrophe. Il retombe en D2 en 1996, et évite de peu la rétrogradation en troisième division en 1998 avant de retrouver les joies de la D1 dès l’année suivante. Les Verts font régulièrement l’ascenseur entre la D1 et la D2, mais le dernier mouvement a lieu en 2004. L’ASSE est promue en Ligue 1 et est rachetée par Bernard Caïazzo et Roland Romeyer.

Un mercato ASSE qui permet de retrouver l’Europe !

La saison 2008-2009 de l’AS Saint-Étienne est ambivalente. Le club se hisse jusqu’en 8e de finale de la Coupe UEFA (Ligue Europa), mais passe tout proche de la relégation et termine 17e. L’année suivante, les Verts finissent à nouveau à cette position de premier non relégable. Le mercato ASSE aide le club à se sortir de cette impasse. En 2010, Christophe Galtier est nommé entraîneur, et l’ASSE mercato suivant est aussi prometteur. Le club recrute le gardien de Monaco, Stéphane Ruffier. Après avoir été prêté par l’AC Milan, l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang est aussi définitivement transféré dans le Forez. Les saisons 2012/2013 et 2013/2014 confirment ces ambitions au niveau national. L’AS Saint-Étienne termine 5e puis 4e, et remporte la Coupe de la Ligue le 20 avril 2013 en finale contre le Stade Rennais, grâce à Brandão. Les Verts finissent régulièrement dans le haut du tableau et se qualifie fréquemment en Ligue Europa, sans jamais pouvoir briller dans cette compétition.

Des transferts stratégiques

Après le départ de Christophe Galtier en 2017, le club est en perdition. Son successeur, Oscar Garcia, est limogé quelques mois après son arrivée après une très lourde défaite 5-0 à domicile dans le derby face à l’Olympique Lyonnais. En mauvaise posture, le mercato ASSE permet au club recruter les internationaux français Mathieu Debuchy et Yann M’Vila à la trêve hivernale, et réussit à redresser la barre. Sous la houlette de Ghislain Printant, l'As Saint-Étienne retrouve les bons résultats qui lui permettent d’accéder à la Coupe d’Europe, mais celle-ci n’est guère mieux gérée.

Les plus beaux arrêts de Stéphane Ruffier, gardien de légende

Malgré les nombreux arrêts décisifs à son actif sous les couleurs des Verts, le gardien de but a été poussé vers la sortie sous Claude Puel. Le problème a été que Ruffier n'appréciait pas les méthodes de management de l'entraîneur. S'est donc ouverte une longue crise entre les deux hommes jusqu'au départ du portier de l' ASSE. L'ex-gardien est maintenant éducateur sportif à l'Aviron bayonnais où il a été formé de 1992-2002 avant de rejoindre l'As Monaco.

Les différents entraîneurs qui ont marqué les Verts

Jean Snella, entraîneur l' As Saint-Etienne

Sur la longue liste de coachs passés sur le banc de l'AS Saint-Etienne, seuls trois entraîneurs ont véritablement marqué l'histoire de l'AS Saint-Étienne. Ce sont Jean Snella, Albert Batteux et Robert Herbin. Jean Snella (ancien milieu de terrain du club de 1938-1946) a officié sur le banc stéphanois entre par deux fois entre 1950-1959 puis de 1963-1967. Il a permis à l’AS Saint-Étienne de remporter 3 titres de champion de France en 1957, 1964 et 1967. Le même entraîneur a été vainqueur du Challenge des Champions de 1957 et de 1967. En en 1955 et 1958, il été vainqueur de la Coupe Charles Drago. La coupe Charles Drago était une compétition de la Ligue nationale de football. Celle-ci mettait en opposition les équipes professionnelles éliminées avant les quarts de finale en coupe de France. Elle a existé de 1953 à 1965. Jean Snella a été élu entraîneur français de l'année en 1972 par France Football. Il est décédé 7 ans après le 19 novembre 1979 à 64 ans.

Albert Batteux, ancien entraîneur de l'ASSE

Le deuxième coach à avoir laissé un impérissable souvenir aux supporters stéphanois est Albert Batteux. Il était footballeur, évoluant au poste de milieu de terrain entre 1937 et 1952. Il a entraîné le club une fois de 1967-1972, suffisant pour remporter obtenir de beaux résultats. Il a arraché 8 titres de champion de France, dont 3 avec l’ASSE en 1968, 1969 et 1970. Avant, il avait remporté la compétition en 1953, 1955, 1958, 1960 et 1962 avec le Stade de Reims.  Il manque de gagner aussi le titre avec St-Etienne en 1971, année pendant laquelle le club a terminé deuxième. Albert Batteux a aussi offert des Coupe de France aux Stéphanois en 1968 et 1970. Il a aussi remporté le Challenge des champions avec l'ASSE en 1968 et 1969. Il vient en final de cette défunte compétition en 1970. Ce grand monsieur décédé à l’âge de 83 ans le 28 février 2003 a aussi été sélectionneur des Bleus. Il a notamment terminé 3e au mondial de 1958.

robert herbin icon, ex-joueur et entraîneur de l'As Saint-Etienne

Robert Herbin, ancien milieu défensif puis libéro, a longtemps été une école du club. Il a fait toute sa carrière à l’ASSE où il a joué dans un premier temps de 1957-1972 puis en 1975. Il a à son actif 492 matchs toutes compétitions confondues sous les couleurs du club ligérien. Il a été entraîneur de l’équipe stéphanoise par deux fois, de 1972-1983 et de 1987-1990. Il a fait mieux que ces prédécesseurs avec 4 titres en Ligue 1 (1974, 1975, 1976 et 1981). Il manque même de gagner de nouveau le championnat en 1982. Il laisse dans l’armoire aux trophées de Sainté aussi quelques 3 Coupe de France (1974, 1975 et 1977). C’est lui qui hissa au plus haut sommet européen les couleurs stéphanoises avec une finale en Coupe d'Europe des clubs champions. Cette finale de la Coupe des clubs champions européens 1975-1976 fut remportée par le Bayern Munich, sa troisième Coupe des clubs champions consécutive. C’était au stade d'Hampden Park, à Glasgow (Écosse). Les Allemands s'imposaient sur le score de 1-0 face aux joueurs de Sainté, au terme d'une rencontre mémorable pour les supporters de football français, les fameux poteaux carrés. Malgré l’absence de 3 joueurs dans cette compétition qui est l’ancêtre de la Ligue des champions, Saint-Étienne met en difficulté les Bavarois en première période. Par deux reprises, les Verts manquent de marquer. Un tir fracassant de Bathenay trouve le poteau et une balle de la tête de Jacques Santini heurte également le poteau et la barre transversale du gardien allemand Sepp Maier. L’équipe allemand inscrit un petit but qui lui offre le titre au grand regret des Stéphanois.

Robert Herbin, qui aussi été désigné deux fois entraîneur français de l’année en 1971 et 1976, sera à jamais joint à l’histoire du club pour ce titre Européen raté de justesse.