PSG : Sélection, Le Graët lâche une réponse foudroyante à Mbappé

Noël Le Gräet reste ferme sur la question des droits à l’image, Mbappé débouté. Publié par JEAN-LUC D le 19 septembre 2022 à 18:13

Noël Le Graët et la FFF ont pris une grande décision concernant les droits à l’image. Pas forcément une bonne nouvelle pour la star du PSG, Kylian Mbappé.

Comme au PSG, Mbappé réclame une révolution en sélection

Le 22 mars dernier, Kylian Mbappé avait boycotté une opération marketing avec l’équipe de France afin de réclamer une révolution sur les droits à l’image. Une réunion avait alors été organisée entre Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football, la mère de l’attaquant du Paris Saint-Germain ainsi que son avocate, Delphine Verheyden. À l’issue de cette rencontre, le clan Mbappé avait expliqué au patron du football français qu’il souhaitait revenir sur la convention signée avec la sélection avant le début de la Coupe du Monde.

« Il y a eu ce petit quiproquo en sélection, mais on va le régler, car il y a une compétition qui arrive, on ne va pas se créer des problèmes pour rien, on a un pays à faire gagner. Mais le football a changé, et ça me paraît juste de donner un droit de regard sur notre nom, à quoi il est associé. Je ne demande pas grand-chose, j'ai le droit de gérer ma carrière comme je l'entends, avec les valeurs que je veux prôner. Je ne veux pas révolutionner le football, je n'y arriverai pas, ce n'est pas mon objectif, ce n'est pas mon combat », s’était notamment justifié le coéquipier de Lionel Messi et Neymar lors de l’annonce de sa prolongation avec le Paris SG.

Le partenaire du défenseur marocain Achraf Hakimi souhaitait notamment avoir un droit de regard sur les marques auxquelles il est associé, mais également le fait de ne pas utiliser toujours les mêmes joueurs pour les campagnes. Et l’instance suprême du football français a tranché cette question.

Le Graët reste ferme sur la question des droits à l’image, Mbappé débouté

En effet, selon les informations du quotidien L’Équipe, la Fédération Française de Football n’a aucune envie de modifier le contrat qui la lie aux internationaux concernant le sponsoring et les droits à l’image. Noël Le Gräet a indiqué dans les colonnes du quotidien sportif que le timing était trop serré pour faire évoluer les choses avant la Coupe du Monde au Qatar.

« Rien ne va changer d'ici la Coupe du monde qui arrive très vite. Je dois a priori rencontrer les joueurs lundi pour échanger avec eux. Après le Mondial, on verra ce qu'il convient de faire. Il y aura de nouveaux joueurs et quelques nouveaux sponsors. Ce sera l'occasion de faire le point », a confié le patron de la FFF. Une sortie à laquelle le champion du monde de 23 ans a aussitôt répondu.

Kylian Mbappé refuse de participer à la séance photo de mardi

Ça se tend entre Kylian Mbappé et la FFF.

La star du PSG Kylian Mbappé a « décidé de ne pas prendre part à la séance photo prévue » mardi avec l'équipe de France après le refus de la Fédération de « modifier la convention » des droits à l'image des joueurs, a fait savoir le protégé de Christophe Galtier lundi dans un communiqué transmis ce jouer à l'AFP. Le coéquipier de Messi et Neymar « et ses représentants regrettent vivement qu'aucun accord n'ait pu, comme demandé, être trouvé en amont de la Coupe du monde » sur ce sujet qui a déjà fait polémique en mars de cette année.

Depuis le boycott par Mbappé d'une opération marketing avec les sponsors des Bleus, le 22 mars à l'occasion d'un rassemblement à Clairefontaine, la convention qui lie la sélection à la FFF est au coeur d’une polémique. Après deux journées de Ligue des Champions avec le Paris SG et à deux mois de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre), Kylian Mbappé et Noël Le Graët sont engagés dans un bras de fer qui pourrait davantage fragiliser une équipe de France déjà sous le coup de l’affaire Paul Pogba.

Le buteur de Christophe Galtier et son clan estimant notamment que les responsables de la Fédération utilisent de plus en plus l'image individuelle de certains joueurs, avec d'autres plus en retrait. D’après L’Équipe, le champion du monde 2018 souhaite désormais avoir un droit de regard sur les marques auxquelles sont associés les Bleus.