Equipe de France : Kylian Mbappé déstabilise déjà l'Angleterre

Kylian Mbappé, joueur de l'Equipe de France. Publié par Enzo Vidy le 07 décembre 2022 à 14:47

À trois jours du quart de finale de l'Equipe de France face à l'Angleterre en Coupe du monde, Kylian Mbappé déstabilise déjà les Anglais.

Samedi soir, le monde du football s'apprête à vivre un premier choc d'exception dans cette phase finale de la Coupe du monde. Après leurs faciles qualifications face à la Pologne et contre le Sénégal, Français et Anglais vont s'affronter pour une place en demi-finale du Mondial 2022. À l'approche de cette rencontre, un homme suscite toutes les interrogations et les craintes outre-Manche, il s'agit de Kylian Mbappé.

L'attaquant du PSG marche sur l'eau depuis le début de la compétition avec pas moins de 5 buts inscrits, dont deux sublimes face à la Pologne. Plus fort que jamais, Kylian Mbappé est déterminé à porter l'Equipe de France sur le toit du monde une deuxième fois d'affilée après le sacre en Russie il y a quatre ans. En face, les joueurs de Gareth Southgate possèdent une véritable force collective qui peut faire mal à n'importe qui en ce moment, mais face aux Bleus, le technicien anglais pourrait bien changer de système pour contrer la menace Mbappé.

Equipe de France : Les Anglais à 5 derrière pour contrer Mbappé ?

Si l'on en croit les informations de Philippe Auclair, journaliste français spécialisé dans le football anglais, Gareth Southgate serait en pleine réflexion concernant son système de jeu. Depuis le début de la compétition, le sélectionneur des Three Lions a toujours joué avec 4 défenseurs, mais face aux Bleus de Kylian Mbappé, une défense à 5 serait sérieusement envisagée afin de contrer l'attaquant parisien.

Toutefois, les Anglais possèdent un bilan plus que moyen lorsqu'ils évoluent dans ce système de jeu, et prendre ce risque en quart de finale de Coupe du monde face à l'Equipe de France serait particulièrement osé. Mais avec l'angoisse que procure Kylian Mbappé dans les rangs de l'Angleterre, rien n'est impossible, et cela pourrait considérablement être à l'avantage des hommes de Didier Deschamps.