LdC / PSG : Trapp déjà dans le panthéon des gardiens parisiens !

Publié le 15 septembre 2015 à 13:07

Les boulettes ont souvent été de coutume concernant les gardiens du Paris Saint-Germain. S'il a trouvé le soutien de Laurent Blanc et celui de nombreux observateurs ces derniers jours, Kevin Trapp n'a cependant pas échappé à la traditionnelle malédiction qui frappe les portiers du club francilien.

Christophe Revault (22 octobre 1997, Bayern Munich, C1)

Annoncé comme le successeur désigné de Bernard Lama dans les cages du Paris Saint-Germain, Christophe Revault voit très vite son rêve parisien tourner en cauchemar.

Ce soir de Ligue des Champions, l'international français commet une double bourde. Après un contrôle manqué, qui offre un but sur un plateau à Carsten Jancker (20e), le portier est coupable d'une erreur de relance peu après la pause... dont se saisira ce même Jancker (47e). Bilan de la partie : une sévère défaite 5-1 du PSG en terre munichoise.

Bernard Lama (25 septembre 1998, FC Sochaux, D1)

Désigné 'Meilleur gardien du monde' par une partie de la presse spécialisée dans le milieu des années 1990, Bernard Lama fait partie intégrante de l'histoire du club francilien. Champion de France avec le PSG (1994), vainqueur de la Coupe des Coupes (1996) sous le maillot parisien, le gardien vient tout juste de remporter la Coupe du Monde 1998 lorsque sa carrière prend un tout autre tournant.

Ce soir de septembre 1998, le club de la capitale dispute un match important face à Sochaux pour se relancer en championnat. Alors que les deux équipes se dirigent tranquillement vers un score nul et vierge, une mauvaise relance à la main de l'international français offre un but à Sébastien Dallet... et la victoire aux Lionceaux.

Apoula Edel (28 novembre 2010, O. Lyonnais, L1)

S'il n'a jamais véritablement brillé dans la cage du PSG, Apoula Edel aurait toutefois pu rendre service d'une meilleure manière ce soir de novembre 2010. Alors que le Paris Saint-Germain a l'occasion d'asseoir momentanément sa domination sur la Ligue 1, le portier parisien va jouer de malchance.

A moins de dix minutes du terme de la partie, le PSG mène 2-1 du côté de Gerland. Mieux encore, l'Olympique Lyonnais est réduit à dix depuis l'exclusion d'Aly Cissokho peu avant l'heure de jeu. A la 87e minute, une relance au pied mal assurée de l'international arménien atterri sur Bafétimbi Gomis, qui ne se fait pas prier pour crucifier les joueurs de la capitale et conclure le match sur un score de deux buts partout.

Kevin Trapp (11 septembre 2015, G. de Bordeaux, L1)

Les supporteurs parisiens pensaient certainement que l'ombre d'Apoula Edel ne planait plus au-dessus du Parc des Princes. Vendredi soir, à l'entame du dernier quart-d'heure, ils ont néanmoins vu resurgir de vieux démons lorsque Kevin Trapp s'est bêtement fait chiper la balle par Wahbi Khazri pour le but du deux partout. Le portier allemand aura néanmoins l'occasion de se rattraper dés ce mardi face à Malmö en Ligue des Champions.

Par Eitel Mabouong

Facebook
Twitter
email
Whatsapp