PSG - Mercato : Arsène Wenger tient une offre de manager général

Arsène Wenger, futur manager général du PSG ?

Via un communiqué publié sur le site officiel d’Arsenal FC, Arsène Wenger a annoncé qu’il quitterait son poste d’entraîneur à la fin de cette saison. Après 22 ans de bons et loyaux services, le technicien français va donc quitter le club londonien et pourrait bien intégrer la direction du PSG à la demande de Nasser Al-Khelaïfi.

Arsène Wenger in, Antero Henrique out ?

« Je sens qu'il est temps de me retirer à la fin de la saison. [...] Je veux remercier le staff, les joueurs, les dirigeants et les supporters qui font d'Arsenal un club si spécial. Je compte sur le fans pour rester derrière nous afin de terminer en haut. » Après avoir annoncé officiellement son départ de Londres pour cet été, Arsène Wenger pourrait rapidement rejoindre le staff du Paris Saint-Germain.

En effet, L’Equipe révèle ce vendredi soir que le poste de manager général, en soutien au nouveau coach et directement impliqué dans le recrutement, a été proposé au futur ex-coach d’Arsenal FC par Nasser Al-Khelaïfi. Ce qui fragiliserait forcément Antero Henrique, le directeur sportif.

« Une grande partie de l’état-major parisien n’est d’ailleurs pas vraiment convaincu par la première saison de l’ancien du FC Porto », explique le journal sportif. A l’heure actuelle, un départ d’Henrique n’est pas encore acté, mais les prochaines semaines pourraient être décisives pour son avenir.

« Ce n’est pas la solution privilégiée pour le moment, mais elle n’est pas complètement écartée non plus. Et elle le serait d’autant moins si une personnalité comme Arsène Wenger était intéressée par un tel poste », précise la même source. L’Alsacien de 68 ans est un proche de Doha et notamment de l’émir Al-Thani, propriétaire de l’écurie parisienne.

« Wenger a également tissé une amitié assez forte avec Nasser Al-Khelaïfi, ce dernier lui demandant conseil, par exemple, lorsqu’il s’est agi de recruter Jean-Claude Blanc comme directeur général délégué. À au moins deux reprises, en 2011 et en 2014, le président du PSG aura tenté de débaucher Wenger pour l’installer sur le banc du Parc des Princes, mais la fidélité de celui-ci pour le club londonien était trop forte », assure le média.